mercredi 15 juillet 2009

LIBERTE POUR JOSUE!

Freedom for Josue -French readers Le 11 Novembre 2007, une foule compacte de militants d’extrême gauche arrivèrent dans la station de métro de Legazpi, à Madrid (Espagne).Leur intentions étaient claires : attaquer quiconque qui serait suspecté d’être un « patriote Espagnol ». Il avaient en effet appris la tenue d’un meeting organisé par un parti nationaliste Espagnol non loin de là, connu et autorisé par les autorités gouvernementales. La seule chose que les membres du groupe d’extrême gauche antifasciste avaient en tête était d’empêcher le meeting nationaliste et d’attaquer le plus de personnes concernées possible. Telles étaient leurs intentions. Lorsque que cette foule arriva sur les bords de la station de métro, cherchant à déclencher une violente émeute, une rame de métro arriva. A son bord se trouvait Josué, un jeune homme dont le look pouvait être pris comme une provocation par les nervis d’extrêmes gauche. Josué se rendu compte immédiatement du risque qu’il courait. (Une station de métro pleine d’antifascistes cherchant une victime.) Il était seul et sur les bords de la station de métro, ils étaient plus de 50. Il se résolu à protéger sa vie. Les portes s’ouvrirent et la rame de métro se remplit de cette misérable foule. Ils remarquèrent immédiatement Josué et étaient prêt à l’attaquer et le lyncher ! (Sur la vidéo de surveillance du métro, on peut voir à la 39ème seconde, un des extrémistes de gauche situé devant la porte s’armer d’un poing américain, les autres riant et regardant Josué de travers par rapport à son look.) Josué bloqué, bien que prêt à défendre sa vie, essaya de sortir de la rame de métro quand tout le groupe d’extrême gauche entra. Mais l’un d’eux, Carlos Javier Palomino, bloqua la porte de sortie de son bras et commença à demander à Josué pourquoi il avait ce look. Nous savons tous comment se termine ce genre d’histoire. Tout le monde sait qu’il ne va pas s’engager une discussion sur les vertus du socialisme international ou de la nationalisation des banques. Non. nous savons tous que la prochaine étape est un tabassage en règle, un poing américain te ravageant la figure, tes cotes...Etc. C’est la vérité. Et Josué se résolu à ne pas les laisser l’envoyer à l’hôpital dans le coma ; Josué décida de na pas être une autre victime, comme Eduardo Garcia Gelber, tué il y a quelques années à Barcelone dans des circonstances similaires. Non, Josué se résolu à défendre sa vie. On se fout de savoir si Josué était de telle ou telle idéologie ou non. S’il aimait le football ou les combats de taureaux. Josué voyageait dans le métro, SEUL. Et il s’est fait harceler par une cinquantaine d’extrémistes de gauche enragés qui n’avait qu’un seul objectif ce matin là : faire face violemment au « fascisme ».S’il vous plait, Faites circuler cette histoire. Ne laisser pas faire la manipulation de cette information et le parti-pris des média de masse que subit Josué. Et tous les mensonges hypocrites de l’extrême gauche madrilène. Ils jouent avec la vie d’un homme qui a simplement agit comme n’importe qui d’autre aurait agit dans les mêmes circonstances : DEFENDRE SA VIE !!JUSTICE POUR JOSUE !! LIBERTE POUR JOSUE !!DEFENDRE SA VIE N’EST PAS UN CRIME!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.