samedi 22 août 2009

Maxime Brunerie est sorti de prison



Le jeune homme qui avait tenté de tuer le président Jacques Chirac le 14 juillet 2002 a été libéré le 3 août
Le jeune homme, 32 ans aujourd'hui, avait été condamné en décembre 2004 aux assises de Paris à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d'assassinat contre le président de la République."Il a fait les trois quarts de sa peine, par le jeu normal des remises de peine il a fait 7 ans et été libéré", a expliqué samedi son avocat Pierre Andrieu.
Le 14 juillet 2002, Maxime Brunerie, alors âgé de 25 ans, avait caché un fusil 22 long rifle dans un étui à guitare, et avait tenté d'atteindre Jacques Chirac alors qu'il se trouvait à moins de 20 mètres de lui, perdu dans la foule regardant le défilé sur les Champs-Elysées. Le tir avait été dévié par un spectateur. Maxime Brunerie avait été maîtrisé par plusieurs personnes, selon les témoins de la scène qui avaient précisé que l'accusé avait tenté de retourner l'arme contre lui.A son procès, cet ex-militant de la mouvance nationaliste identitaire, proche de l'extrême droite, avait affirmé que son geste était lié à son amour déçu pour une militante du Mouvement national républicain (MNR). "Je voulais faire quelque chose d'historique, de scandaleux, j'avais raté ma vie, je ne voulais pas rater ma mort", avait-il expliqué. Il a purgé sa peine au centre de détention du Val-de-Reuil (Eure).Selon son avocat Me Andrieu, "c'est maintenant une affaire passée, il a tourné la page (...) Maintenant, il doit se réinsérer, il a passé un BTS en détention, il va travailler, ça va bien se passer."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.