mardi 27 octobre 2009

EN AVANT LA MUSIQUE

Des musiciens américains, dont les groupes REM, Rage Against the Machine et Nine Inch Nails, se sont joints jeudi au dépôt d'une plainte pour obtenir la déclassification de documents décrivant l'usage de musique très forte pour pousser à bout les suspects de terrorisme.

Ces artistes ont également apporté leur soutien à une campagne de publicités télévisées et à une pétition pour obtenir la fermeture du centre de détention de Guantanamo, lancées par d'anciens généraux et parlementaires, a affirmé à l'AFP un responsable de la "Campagne pour fermer Guantanamo".

"Les musiciens protestent contre l'utilisation de la musique en lien avec des actes de torture qui ont eu lieu à Guantanamo et ailleurs et se joignent à une plainte pour obtenir la déclassification de tous les documents gouvernementaux secrets décrivant comment la musique était utilisée", a précisé la Campagne dans un communiqué.

"Guantanamo est connu dans le monde entier pour être un des endroits où des êtres humains ont été torturés - de la simulation de noyade au déshabillage forcé, en passant par l'obligation de se prêter à des actes sexuels humiliants ou d'être exposé à 72 heures de suite de musique à un volume juste en dessous du niveau où les tympans crèvent", a expliqué Tom Morello, membre du groupe de rap métal Rage Against the Machine.

La requête initiée par les musiciens, avec l'aide des Archives de sécurité nationale, organisation non gouvernementale spécialisée dans la publication de documents déclassifiés, a été déposée à New York en vertu de la loi américaine sur la liberté d'information.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.