samedi 10 octobre 2009

JUSQU'A LA LIE


Nous n’avons pas beaucoup d’atomes crochus avec Marine Le Pen mais il faut reconnaître, objectivement, qu’elle a lancé un bien beau pavé dans la mare en se payant en direct, à la télévision, cette belle âme de Frédéric Mitterrand. Ce type, si content de lui d’habitude, donneur de leçons, arbitre des snobismes en tous genres, se retrouve aujourd’hui confronté au rappel de ce qu’il est. Ce qu’il est vraiment (ses dénégations pleurnichardes concernant ses vices sont pitoyables).

Il avait volé récemment au secours de Polanski, le violeur sodomite d’adolescente. Aujourd’hui c’est Delanoë (bien sûr) qui défend Frédéric Mitterrand, tout comme d’autres membres, avoués ou non, de leur confrérie. Et Le Monde, toujours là lorsqu’il s’agit de prendre fait et cause pour les ignobles. Et surtout Sarkozy. Nous disons surtout parce qu’un président de la République est censé incarner la France. Bien entendu, cette France qu’il représente n’est pas, ne peut pas être la nôtre, car nous en avons honte. Nous la vomissons.

Ce sera le crime de Sarkozy devant l’Histoire : avoir fait de ce qui fut, il y a longtemps, notre pays un objet de risée, de mépris. Tout particulièrement pour ces Maghrébins et Noirs installés chez nous et qui, à juste titre, méprisent tout ce que peut représenter un Frédéric Mitterrand et, du coup, ce gouvernement de fantoches qui, pour ne pas perdre leurs prébendes, sont prêts à justifier n’importe quoi, y compris le pire. Comment respecter un tant soit peu de tels cloportes ?

Ce sont eux – et leurs semblables – qui, avec l’orchestration des media, s’extasient sur le prix Nobel de la Paix décerné au métis Obama. Car ils savent bien – et s’en réjouissent – qu’Obama a reçu cette distinction pour une seule et unique raison : il incarne la société multiethnique que les valets de l’axe Washington-Tel Aviv et les zélotes du cosmopolitisme à outrance veulent imposer à l’ensemble du monde.

Sarkozy-Obama même combat ? Seuls les naïfs ou les demeurés peuvent encore en douter.


Pierre VIAL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.