vendredi 30 octobre 2009

la rage progresse

Un homme et une femme ont été placés en garde à vue jeudi puis relâchés vendredi après qu'une journaliste du Parisien a été frappé lundi à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) après la parution d'un article sur un bébé mordu par un chien, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

La femme, âgée de 53 ans, grand-mère de l'enfant blessé et le père de l'enfant "ont été placés en garde à vue jeudi après une convocation à la police, ils ont été relâchés vendredi" et "la procédure se poursuit en enquête préliminaire", a-t-on dit de source judiciaire.

La grand-mère a "reconnu avoir frappé" la journaliste mais le père de l'enfant "n'a pas reconnu les faits", a-t-on précisé de source judiciaire, ajoutant "qu'il y a quelques contradictions qui ne sont pas levées".

Le "déroulement des actes et l'origine des violences ne sont pas identifiés avec certitude", a-t-on précisé de même source.

La femme et le père de l'enfant, sont soupçonnés d'avoir "violemment frappé la journaliste du Parisien lundi après lui avoir donné un rendez-vous pour apporter soi-disant des informations complémentaires" sur l'affaire du bébé mordu par un chien, a expliqué à l'AFP Me Basile Ader, avocat du journal.

D'après Me Ader, la grand-mère et le père, "ne supportant pas la parution de l'article" sur l'enfant blessé par un chien et "souhaitant connaître l'origine des sources de la journaliste", ont tenté de "la forcer à monter dans leur voiture, elle est tombé à terre et ils l'ont assaillis de coups et d'insultes, avant de prendre la fuite", a ajouté Me Ader.

"C'est un événement grave" car il y a un "vrai préjudice" et c'est "préoccupant si des personnes tendent des pièges à des journalistes", a dit Me Ader.

La journaliste, qui présente plusieurs hématomes, a été blessée au visage et au corps et s'est vu prescrire une incapacité temporaire de travail (ITT) de 5 jours, a-t-on précisé de source judiciaire.

Le bébé de 13 mois, qui jouait par terre, a été mordu samedi par le chien de sa grand-mère pendant un repas familial. Il a été blessé grièvement au visage mais ses jours ne sont pas en danger.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.