jeudi 19 novembre 2009

L'Eire fustige "Henry le tricheur" et veut rejouer


"Volée" par un "tricheur", l'Irlande veut rejouer son match retour en France, indignée d'avoir été éliminée du Mondial-2010 par la faute d'un but venu d'une "main volontaire" de l'attaquant Thierry Henry.

Au moment exact où le sélectionneur italien Giovanni Trapattoni expliquait que rejouer cette rencontre lui semblait "impossible", sa fédération (FAI) a publié un communiqué pour demander au contraire à la Fédération internationale (Fifa) de se prononcer en faveur d'un nouveau match.

"Cette décision grossièrement incorrecte de l'arbitre (suédois Martin Hansson) a mis à mal l'intégrité du sport et nous demandons désormais à la Fifa, en tant qu'instance mondiale de notre sport, de faire en sorte que ce match soit rejoué", a fait valoir la FAI, insistant sur le caractère "volontaire", selon elle, de la main de Henry.

Le règlement de la Fifa comme la jurisprudence donnent peu d'espoir aux Irlandais.

Cette réaction de la fédération fait suite à des demandes du ministre irlandais de la Justice, Dermot Ahern, et du sélectionneur adjoint Liam Brady. Selon Ahern, si le match n'est pas rejoué, "cela renforcera l'idée que si vous trichez, vous gagnez." Il s'est toutefois montré peu optimiste sur l'issue de cette requête des "petits poucets" irlandais.

L'élimination de la France a été accueillie avec indignation en Irlande. "Nous les Irlandais haïssons Thierry Henry le tricheur": ce groupe sur le site de socialisation Facebook a immédiatement réuni des milliers d'internautes, l'un d'eux annonçant qu'il allait vendre sa voiture de marque française acquise la semaine passée. Un appel à boycotter les produits français est lancé.

Tony Cascarino, ancien buteur de l'Irlande et de l'Olympique de Marseille, n'a pas mâché ses mots: l'attaquant de Barcelone est "un tricheur hypocrite qui a terni sa réputation pour de bon", "un faussaire".

Déjà outrés par la décision de la Fifa d'introduire des têtes de série pour les barrages, de nombreux Irlandais sont convaincus que les instances internationales souhaitaient, pour des raisons commerciales, que les grosses nations, dont la France, se qualifient pour la phase finale du Mondial.

Le capitaine Robbie Keane l'a explicitement dit sur la BBC: "Ils sont sans doute en train d'applaudir, (le président français de l'UEFA Michel) Platini assis, au téléphone avec (celui de la Fifa) Sepp Blatter, ou s'échangeant des SMS, ravis du résultat."

La presse s'est faite l'écho de cette indignation: "Nous avons été volés", "Braquage à main armée", "Cambriolage à la lumière du jour".

Quant à Henry, il sera à jamais "Le Cheat" pour 4,5 millions d'Irlandais, selon l'Irish Mirror.

Le Sun dresse un parallèle peu flatteur avec la main de Diego Maradona lors d'un match contre l'Angleterre au Mondial-1986, que l'Argentin avait qualifié de "Hand of God" (main de Dieu). Sauf que cette fois, il s'agit de la "Hand of frog", explique le tabloïd, usant du surnom peu amène réservé aux Français au Royaume-Uni comme en Irlande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.