dimanche 29 novembre 2009

Les Suisses en faveur de l'interdiction des minarets selon les sondages sortie des urnes


Les Suisses se sont prononcés dimanche par référendum en faveur de l'interdiction de la construction de minarets, selon des sondages sortie des urnes cités par la télévision suisse romande (TSR).


L'interdiction des minarets serait acceptée par 59% des voix, d'après les projections de la radio et de la télévision suisse romande (SSR) annoncées plus d'une heure après la fermeture du scrutin à midi (11H00 GMT).

Une majorité des 26 cantons helvétiques serait également favorable à l'initiative de la droite populiste, permettant la modification de l'article de la constitution sur la liberté religieuse pour interdire la construction de minarets.

Les commentateurs de la TSR ont qualifié ce résultat de "grande surprise" car il contredit les sondages qui prédisaient durant la campagne un rejet à 53% de la proposition de la droite populiste.

La droite populiste helvétique a donc convaincu les Suisses en accusant les minarets d'être le "symbole apparent d'une revendication politico-religieuse du pouvoir, qui remet en cause les droits fondamentaux".

Après les affiches appelant à bouter les "moutons noirs" étrangers hors de Suisse, la propagande de la droite populiste avait encore fait scandale : ses affiches représentaient une femme complètement voilée devant le drapeau suisse couvert de minarets, dont la silhouette stylisée évoque des missiles.

Cette image "attise la haine", avait dénoncé la Commission fédérale contre le racisme (CFR), un organisme public consultatif, tandis que le Comité des droits de l'homme de l'ONU s'était inquiété de cette campagne d'"affiches sinistres".

Les Eglises catholique et protestantes, tout comme les représentants de la communauté juive et musulmane, avaient unanimement condamné le projet. "La peur est mauvaise conseillère", avaient mis en garde les évêques catholiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.