mardi 22 décembre 2009

L'ESPRIT DE NOËL


L'ESPRIT DE NOËL Qu'ont-ils fait de Noël ?! Avez-vous remarqué comme la fête de Noël a changé de substance en quelques années, ou quelques dizaines d’années ?

C’est désormais pour une minuscule minorité de Français qu’il s’agit encore de célébrer la nativité du Christ (ce qui n’empêche pas d’y adjoindre un utile et sympathique rassemblement familial).
Pour tous les autres, nous avons une fête réduite à sa seule dimension horizontale, sociale, où l’on dépense beaucoup.

Là se trouve donc l’intérêt du gros Argent, qui se conjugue encore une fois parfaitement avec celui des lobbies et structures antichrétiennes, voulant de leur côté éradiquer – pour des motifs idéologiques - le peu qu’il reste de tradition chrétienne à la France.
Une ténébreuse alliance qui a fait triompher la fièvre consumériste et matérialiste sur le véritable esprit de Noël.
Le « père Noël » a réussi à éclipser Saint Nicolas, puis le Christ, et l’on est passé du culte de l’Enfant-Roi à celui de l’enfant-roi.
L’Avent n’est plus qu’une vaste et écœurante campagne de publicité.

On peut entendre des plaintes contre cette étouffante religion de la consommation, mais ceux qui les émettent ont parfois beau jeu de dénoncer le matérialisme, alors qu’ils ne savent trop quoi lui opposer…
Or on combat des idées avec d’autres idées. Il en est de même avec une « religion ».
La nature a horreur du vide, et la déchristianisation s'accompagne de l'apparition de nouvelles religions plus ou moins matérialistes, quand ce ne sont pas des activités dans lesquelles l'homme cherche frénétiquement à oublier son insatisfaction spirituelle.

Que l’on soit croyant ou non, il nous faut être en pratique, comme Maurras l’agnostique, « politiquement catholiques ».
Le catholicisme, version traditionnelle, est un élément constitutif, et même fondateur, de notre civilisation, de notre nation, sans parler de ses multiples vertus sociales. Et sans s’étendre sur le fait que la morale qu'il promeut se base sur la morale naturelle (que l’homme doué de raison peut connaître).

Difficile dès lors d’être un véritable nationaliste français sans avoir de regard bienveillant sur cette religion, de laquelle semblent malheureusement éloignés tant d’évêques et de prêtres français.

Bref, il faut que meure la chimère nommée « père Noël », que les publicitaires - et le fric qui est derrière - respectent la trêve de Noël, que les enfants sachent à nouveau ce qu’est réellement la merveilleuse histoire de Noël, que ce soient des familles traditionnelles qui se retrouvent pour la fête, que les véritables et saines traditions revivent…

Pour cela, et face à tant d’autres périls, notre société a besoin d’un bouleversement profond, au moins autant que celui qui l’a amené à ce degré de décadence.

Cette « révolution » des mentalités si attendue ne se fera pas véritablement sans conquête de l’Etat qui est, pour reprendre un terme philosophique, la « forme » de notre nation, son centre décisionnel.
Cette guerre politique, jonchée de combats intermédiaires et complémentaires, ne peut se faire sans (une) organisation(s) efficace(s), puissante(s), et surtout sous-tendue(s) par une saine doctrine.
Le RF a été créé dans cette optique. Aidez-nous à en faire un instrument toujours plus efficace de résistance et de reconquête. En commençant par adhérer pour l'année qui vient.

Une année qui verra notre mouvement, en pointe du combat nationaliste, développer ses activités ainsi que de nouveaux projets.
La Civilisation s’est effondrée. Défendons ce qui est encore à défendre et reconstruisons, avec en objectif l’instauration d’un Etat nationaliste fondé sur la Vérité.

Que l’esprit du véritable Noël, moment à partir duquel la durée du jour recommence à croître et les Ténèbres perdent du terrain, nous fortifie et ravive notre Espérance en la victoire finale.

Thibaut de Chassey
renouveau français

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.