vendredi 30 octobre 2009

la rage progresse

Un homme et une femme ont été placés en garde à vue jeudi puis relâchés vendredi après qu'une journaliste du Parisien a été frappé lundi à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) après la parution d'un article sur un bébé mordu par un chien, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

La femme, âgée de 53 ans, grand-mère de l'enfant blessé et le père de l'enfant "ont été placés en garde à vue jeudi après une convocation à la police, ils ont été relâchés vendredi" et "la procédure se poursuit en enquête préliminaire", a-t-on dit de source judiciaire.

La grand-mère a "reconnu avoir frappé" la journaliste mais le père de l'enfant "n'a pas reconnu les faits", a-t-on précisé de source judiciaire, ajoutant "qu'il y a quelques contradictions qui ne sont pas levées".

Le "déroulement des actes et l'origine des violences ne sont pas identifiés avec certitude", a-t-on précisé de même source.

La femme et le père de l'enfant, sont soupçonnés d'avoir "violemment frappé la journaliste du Parisien lundi après lui avoir donné un rendez-vous pour apporter soi-disant des informations complémentaires" sur l'affaire du bébé mordu par un chien, a expliqué à l'AFP Me Basile Ader, avocat du journal.

D'après Me Ader, la grand-mère et le père, "ne supportant pas la parution de l'article" sur l'enfant blessé par un chien et "souhaitant connaître l'origine des sources de la journaliste", ont tenté de "la forcer à monter dans leur voiture, elle est tombé à terre et ils l'ont assaillis de coups et d'insultes, avant de prendre la fuite", a ajouté Me Ader.

"C'est un événement grave" car il y a un "vrai préjudice" et c'est "préoccupant si des personnes tendent des pièges à des journalistes", a dit Me Ader.

La journaliste, qui présente plusieurs hématomes, a été blessée au visage et au corps et s'est vu prescrire une incapacité temporaire de travail (ITT) de 5 jours, a-t-on précisé de source judiciaire.

Le bébé de 13 mois, qui jouait par terre, a été mordu samedi par le chien de sa grand-mère pendant un repas familial. Il a été blessé grièvement au visage mais ses jours ne sont pas en danger.

jeudi 29 octobre 2009

ISRAEL WATCHING YOU!

Le Centre Wiesenthal traque la haine à Francfort
Par COMMUNIQUÉ DU CENTRE SIMON WIESENTHAL
28.10.09

Depuis sept ans, le Centre Simon Wiesenthal surveille l'incitation à la haine et à la violence, sur les présentoirs des stands de la Foire du Livre de Francfort, le plus grand rassemblement littéraire au monde. Bonne surprise cette année : les présentations de près de 100 éditeurs participants turcs étaient dénuées de haine. Pour Metin Celal Zeynioglu, Secrétaire général de l'association des éditeurs turcs, basée à Istanbul, "ceci est le résultat des plaintes du Centre Wiesenthal. Elles avaient conduit à l'intervention allemande pour empêcher la publication en turc des nombreuses versions de Mein Kampf, la municipalité de Munich étant détenteur des droits d'auteur."

Et, par extension, le principe a été appliqué à tous les livres à portée antisémite, censés être exposés à cette 60e foire.

Mais le rapport du centre Simon Wiesenthal pointe du doigt d'autres contrevenants : l'Egypte et, pour la première fois, l'Arabie Saoudite et la Jordanie. De nouveaux textes exprimant l'hostilité aux Juifs ont été trouvés dans les stands de ces pays. Quant aux Territoires palestiniens : "les mêmes livres qui suscitaient, déjà, à la foire de l'année dernière, une culture de la mort, étaient à nouveau sur les rayonnages de la littérature pour enfants". Idem pour deux stands iraniens.

Parmi les ouvrages dénoncés :
- Amérique, le Grand Israël : la véritable histoire de la politique américaine dans le monde arabe - Israël, La Petite Amérique, par Aboulhay Zalloum, Institut arabe pour la recherche et l'édition, Amman[sur le stand de la Jordanie].

- L'Iran et les Juifs, par Mohamed Taki Boor, traduit du persan par Ahmad Hussein Bakr, éditeur Maktebat Nafida, Le Caire 2008.

- Les enfants d'Ismaël, par Ahmed Abd Al-Rabieh MOUNIM, éditeur Dar Machrek, Le Caire 2009.
- Les Juifs en Irak 1856-1920, par Reda Hamdi Abdelsalam, éditeur Maktabat Med Bouli, Le Caire 2009.

- Rudolf Hess - Le plus célèbre prisonnier dans le monde, par Hisham Hodr, éditeur Dar Al Mashrek. [Les quatre derniers livres sont présentés par l'établissement Al Ahram - Le Caire (Stand de l'Egypte)].

- Livre d'histoire de la Palestine pour la jeunesse, par Sonia et Saed Nimr, éditeur Tamer Institute, à Ramallah. [Stand des territoires palestiniens]

Selon Shimon Samuels, du centre Wiesenthal, "les éditeurs égyptiens, palestiniens et iraniens mentionnés ci-dessus sont des récidivistes annuels qui ont ignoré les avertissements antérieurs".

Le centre, qui a demandé instamment à la Foire "de confisquer sans délai ces textes offensants", espère que pour la 61e édition, en 2010, les exposants précités soient, sans ambiguïté, mis à l'index et interdits de participation.

Renseignements : Shimon Samuels au
+33 609 77 01 58 -
Centre Simon Wiesenthal
Tel. +33 (0) 1 47 23 76 37
E-mail: csweurope@gmail.com

solidaire et fiere

mercredi 28 octobre 2009

journée sans achat

Le lobby qui n'existe pas

Le Congrès juif européen a ouvert un nouveau bureau à Bruxelles la semaine dernière. Pour son président Moshé Kantor, cela correspond à un progrès spectaculaire de l'activisme politique juif européen.


Le président du Congrès juif européen (gauche), Moshé Kantor, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.
Photo: Tanguy Stichelmans , JPost
"En Europe, nous sommes témoins de trop de tolérance", notamment sur les ambitions génocidaires du régime iranien, "et de trop peu" quand il s'agit des minorités religieuses et ethniques européennes, explique-t-il.

Le bureau de Bruxelles sera chargé "d'enclencher des processus importants sur les questions juridiques et de faire progresser la tolérance. L'objectif n'est pas de parler de tolérance mais de [s'engager] dans une large gamme d'actions réelles", poursuit-il.

Ce nouveau bureau œuvrera également à "éduquer contre l'antisémitisme et à la réconciliation entre les trois grandes religions monothéistes", d'après Raya Kalenova, directrice du bureau de Bruxelles.

Le message d'une nouvelle présence juive au cœur du gouvernement européen est que "les Juifs d'Europe sont des citoyens européens avec des valeurs européennes", ajoute-t-elle.

L'ouverture du bureau mercredi dernier suggère également que l'organisation est déjà en mesure d'atteindre les plus hauts échelons politiques. Parmi les invités au dîner d'inauguration se trouvaient notamment le président du Parlement européen Jerzy Buzek, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le vice-président de la Commission pour la justice, la liberté et la sécurité, Jacques Barrot, ainsi qu'une cinquantaine de députés européens.

Côté israélien, le ministre des Infrastructures nationales Ouzi Landau avait fait le voyage.
A en croire certains analystes, il est encore trop tôt pour dire si ce nouveau bureau aura vraiment de l'influence, à l'instar de certains lobbies américains. Or, les organisations juives américaines n'ont aucun poids si elles ne représentent pas l'opinion générale des Juifs américains.

Un accord général chez les Juifs d'Europe est-il possible, quand ils comptent des membres aussi divers que des Lettons, des Italiens ou des Belges ? Que signifie en effet être "européen", comme l'a demandé un invité à la réception ?
Quoi qu'il en soit, la simple existence d'un nouveau bureau traduit le symbole d'une conscience juive européenne naissante, émergeant au côté d'une identité européenne plus vaste.

mardi 27 octobre 2009

LIBERTE D'EXPRESSION???

L'humoriste Dieudonné a été condamné mardi à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour des propos sur la scène du Zénith lors de la remise du "prix de l'infréquentabilité" à l'historien révisionniste Robert Faurisson par une personne déguisée en déporté juif.


Un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende avaient été requis à son encontre le 22 septembre. A l'audience, l'humoriste avait qualifié son geste d'"attentat humoristique" tout en tentant d'en relativiser la portée et en invoquant sa "liberté d'expression".

Le tribunal a par ailleurs condamné Dieudonné M'Bala M'Bala à verser un euro au titre de dommages et intérêts à huit associations qui s'étaient portées partie civile et un total de 10.000 euros pour frais de justice à l'ensemble de ces associations.

Dans son jugement, le tribunal a estimé que Dieudonné s'était bien rendu coupable d'"injure publique" envers des personnes d'origine ou de confession juive.

Me Michael Ghnassia, avocat de SOS Racisme s'est déclaré "tout à fait satisfait de cette décision qui confirme que Dieudonné est un récidiviste de l'injure raciale".

"Cette énième condamnation montre que Dieudonné M?Bala M?Bala n?est pas un humoriste mais se cache derrière cette étiquette pour exprimer sa haine et le rejet de l?autre", a ajouté l'association, dans un communiqué.

Pour Me Stéphane Litli (Union des étudiants Juifs de france), "ce provocateur a ainsi été invité par le tribunal à réviser les fondements de son humour antisémite"

Deux condamnations pour propos antisémites ont déjà été prononcées à l'encontre de Dieudonné. La cour d'appel de Paris avait confirmé le 26 juin 2008 sa condamnation à 7.000 euros d'amende pour avoir assimilé en 2005 la mémoire de la Shoah à de la "pornographie mémorielle". La cour d'appel l'avait condamné le 15 novembre 2007 à 5.000 euros d'amende pour avoir comparé en 2004 les "Juifs" à des "négriers".

Dieudonné, 43 ans, s'est forgé l'image d'un provocateur professionnel adepte de déclarations choc sur la religion ou les Juifs et se pose volontiers en redresseur de torts d'un pays qui occulterait son rôle dans l'esclavage et la traite des Noirs.

Dimanche, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu un arrêté préfectoral interdisant son spectacle et l'autorisant donc à se produire ce même jour en soirée à Grenoble. Le préfet de l'Isère avait interdit par arrêté ce spectacle, craignant "des troubles à l'ordre public".

Plusieurs municipalités ont interdit ces dernières années ses représentations.

Le parquet de Paris a ouvert le 4 juin 2009 une enquête préliminaire à l'encontre de l'humoriste pour injure antisémite dans une vidéo sur internet où il dénonce "le puissant lobby de youpins sionistes".

L'humoriste avait mené, pour les élections européennes du 7 juin 2009, une liste "anti-sioniste" qui avait réalisé le score moyen de 1,30 % en Ile-de-France, seule circonscription où elle se présentait.

Le terroriste Carlos, emprisonné à la centrale de Poissy, lui avait alors apporté son soutien.

EN AVANT LA MUSIQUE

Des musiciens américains, dont les groupes REM, Rage Against the Machine et Nine Inch Nails, se sont joints jeudi au dépôt d'une plainte pour obtenir la déclassification de documents décrivant l'usage de musique très forte pour pousser à bout les suspects de terrorisme.

Ces artistes ont également apporté leur soutien à une campagne de publicités télévisées et à une pétition pour obtenir la fermeture du centre de détention de Guantanamo, lancées par d'anciens généraux et parlementaires, a affirmé à l'AFP un responsable de la "Campagne pour fermer Guantanamo".

"Les musiciens protestent contre l'utilisation de la musique en lien avec des actes de torture qui ont eu lieu à Guantanamo et ailleurs et se joignent à une plainte pour obtenir la déclassification de tous les documents gouvernementaux secrets décrivant comment la musique était utilisée", a précisé la Campagne dans un communiqué.

"Guantanamo est connu dans le monde entier pour être un des endroits où des êtres humains ont été torturés - de la simulation de noyade au déshabillage forcé, en passant par l'obligation de se prêter à des actes sexuels humiliants ou d'être exposé à 72 heures de suite de musique à un volume juste en dessous du niveau où les tympans crèvent", a expliqué Tom Morello, membre du groupe de rap métal Rage Against the Machine.

La requête initiée par les musiciens, avec l'aide des Archives de sécurité nationale, organisation non gouvernementale spécialisée dans la publication de documents déclassifiés, a été déposée à New York en vertu de la loi américaine sur la liberté d'information.

dimanche 25 octobre 2009

PSG-OM DANS LA RUE!


Des incidents se poursuivaient peu avant 17H00 dimanche autour du Vieux-Port de Marseille, où les forces de l'ordre essayaient d'éviter les affrontements entre plusieurs centaines de supporteurs de Marseille et du PSG, alors que le match entre les deux équipes dimanche soir a été reporté.


Photographe : Patrick Valasseris AFP :: Des incidents se poursuivaient peu avant 17H00 dimanche autour du Vieux-Port de Marseille, où les forces de l'ordre essayaient d'éviter les affrontements entre plusieurs centaines de supporteurs de Marseille et du PSG, alors que le match entre les deux équipes dimanche soir a été reporté.

Les forces de l'ordre ont évacué la place Estienne d'Orves à coup de bombes lacrymogènes repoussant des centaines de supporteurs marseillais vers les berges du Vieux-Port. Ces derniers avaient auparavant multiplié les jets de projectiles en direction des policiers, arrachant des plantes des bacs à fleurs, jetant des bouts de bois, des bouteilles et des chaises. Tous les bars de la place étaient en train de fermer.

Les CRS sont également parvenus à isoler dans un bar un groupe de plusieurs dizaines de supporteurs du PSG sur le cours Ballard, qui part du Vieux-Port. Ils ont fait usage de gaz lacrymogènes et de flash-ball.

A la gare Saint-Charles, les forces de l'ordre ont également dû faire usage de gaz lacrymogènes pour empêcher des supporters marseillais de rejoindre le parvis de la gare où 100 à 150 supporteurs du PSG, criant des slogans anti-marseillais, étaient bloqués par des policiers et des gendarmes mobiles.

En contrebas de la gare, Boulevard d'Athènes, de violents incidents ont également éclaté au passage d'un cortège d'une centaine de supporteurs du PSG, saccageant vitrines et terrasses et lançant toutes sortes de projectiles dont des bouteilles traçantes en direction des passants, des immeubles et des véhicules.

Au moment du passage de ce cortège, une personne a été fauchée par un véhicule qui a pris la fuite, a constaté un journaliste de l'AFP. La police n'était toutefois pas en mesure de fournir d'indications sur les circonstances de cet accident et l'état du blessé.

Par ailleurs, selon une source policière, des incidents ont également eu lieu sur l'aire d'autoroute de Peypin (près d'Aix-en-Provence), où avaient été bloqués des cars de supporteurs du PSG. Huit personnes ont été interpellées, selon la même source.

Une vingtaine de cars de supporteurs parisiens avait été arrêtée sur cette aire autoroutière avant de reprendre le chemin de la capitale sous escorte, selon une source policière.

Le match OM-Paris SG a été reporté dimanche par la Commission des compétitions de la Ligue de football professionnel (LFP) après la découverte d'un 3e cas de grippe H1N1 dans le groupe parisien.

Environ 2000 supporteurs du PSG étaient attendus, dont 800 venus par leurs propres moyens, selon une source policière.

LA BATAILLE DE POITIERS


Marie-Paule Darchicourt
25 octobre 732, vers Poitiers (à Vouillé la Bataille NDLR), les Francs du duc Charles et les Aquitains du duc Eudes étrillent durement et repoussent les envahisseurs sarrasins, maures et berbères de l'émir Abd-el-Rahman qui est tué dans la bataille.



Cette victoire marque un coup d'arrêt brutal à la progression de l'Islam en Europe ; la débandade des troupes musulmanes aura un retentissement considérable quoiqu'en prétendent les patentés de notre Histoire officielle. L'exemple de deux peuples européens surmontant leur rivalité, leur hostilité même, pour faire face de concert à l'ennemi allogène commun génèrera la prise de conscience d'une communauté de destin de tous les peuples chrétiens européens et suscitera une dynamique qui va permettre la reconquête des terres d'Europe occupées par les musulmans ; on peut sans doute aussi y trouver les origines lointaines de l'idéologie de Croisade et de la formidable épopée des chevaliers "francs" de l'Empire latin de Jérusalem.



Aujourd'hui, chez nous, dans nos Provinces de France, il se trouve assez de ces "indigènes de la république" pour qu'une des leurs puisse oser nous jeter à la face : "Nous transformons la France (...) nul besoin d'une conspiration fomentée par les masses arabo-négro-berbères (...) notre simple existence, doublée d'un poids démographique relatif, africanise, arabise, berbèrise, créolise, islamise, noirise, la fille aînée de l'Eglise, jadis blanche et immaculée aussi sûrement que le sac et le ressac des flots polissent les blocs de granit aux prétentions d' éternité " (*)



Ce n'est certes pas pour que nous subissions cela que sont morts les héros anonymes de la bataille de Poitiers. Alors, soyons dignes d'eux, comme l'ont été les valeureux et exemplaires combattants européens de Cerami, d'Arsuf, de Las Navas de Tolosa, de Constantinople, de Lépante ou de Vienne !



Rassemblement - Résistance - Reconquête!

(*) Houria Bouteldja : citée in Rivarol n°2922 du 09/10/2009



Marie-Paule Darchicourt, conseillère régionale du Nord/Pas-de-Calais, sera présente à la 3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale, mercredi 11 novembre, de 11 h 00 à 18 h 30, à Paris (Espace Grenelle, 5, rue de la Croix Nivert, XVème - métro Cambronne).

LE LOCAL A 2 ANS



FETE DU MARTEAU

samedi 24 octobre 2009

COMMUNIQUE DU RF


Morts pour quoi, pour qui ?
[Communiqué du 27 septembre 2009] - Le nombre de soldats français morts en Afghanistan est passé brutalement à 35, après le décès ce dimanche de quatre militaires.
L’apatride Sárközy, en bon valet de l’axe américano-sioniste et des forces occultes, utilise notre armée pour mener des combats qui n’ont rien à voir avec les intérêts de notre nation, de près comme de loin. Et ce malgré toutes les invocations hypocrites relatives à la défense de fumeux « droits de l’homme » ou d’une prétendue civilisation démocratique qui n’en a que le nom.
Combien de temps les Français vont-ils supporter que le sang de leurs fils soit versé pour les infâmes projets mondialistes ?
Le Renouveau Français exige le retrait immédiat de nos troupes d’Afghanistan.

vendredi 23 octobre 2009

LE BNP A LA BBC


Environ 500 personnes ont manifesté jeudi soir devant des studios londoniens de la BBC pour protester contre la participation controversée du leader du parti d'extrême droite BNP à un débat télévisé de la chaîne.

Les manifestants se trouvaient devant les grilles des studios de la BBC à White City (ouest de Londres), agitant notamment des pancartes appelant à "Arrêter le BNP fasciste" et affirmant que "le BNP est un parti nazi".

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la décision de la BBC d'inviter à un débat de l'émission "Question time" Nick Griffin, le chef du British National Party (BNP) qui a obtenu plus de 6% des voix aux dernières élections européennes et décroché deux sièges d'eurodéputés.

Selon un porte-parole de Scotland Yard, 25 personnes sont parvenues à pénétrer dans l'enceinte des locaux de la BBC avant d'être rapidement escortées vers l'extérieur par le personnel de la chaîne publique.

La police a indiqué en milieu de soirée avoir procédé à six arrestations et que trois policiers avaient été blessés.

"Ce parti, le BNP, est absolument scandaleux. Cet homme est un nazi et, par ailleurs, il nie l'Holocauste", a déclaré Monty Goldman, manifestant de 78 ans.

Le ministre de la Justice, Jack Straw, a participé à ce débat au côté notamment d'un écrivain noir et d'une responsable conservatrice d'origine asiatique. L'émission d'une heure devait être diffusée jeudi à 22h35 (21H35 GMT) sur BBC1, quelques heures à peine après son enregistrement.

"Il y a eu des échanges très animés sur certains sujets", a indiqué un porte-parole de la BBC, évoquant les accusations de tentatives de récupération par le BNP de l'ancien Premier ministre Winston Churchill, le rôle de la politique d'immigration du gouvernement dans l'essor de ce parti et la question de l'islam.

Dans des extraits rendus publics par la chaîne, M. Griffin a clamé "je ne suis pas un nazi, je ne l'ai jamais été", esquivant une question sur sa position concernant l'Holocauste en déclarant n'avoir jamais été condamné pour négationnisme.

LIBERTE POUR JOSUE!

26 ans pour Josue Estebanez, trouvé coupable d'assassinat dans le métro de Madrid

Le tribunal a considéré motivés par la haine idéologique, le meurtre d'un manifestant anti-fasciste
Le soldat en justice pour l' assassinat d'un jeune manifestant anti fascistes à une station de métro à Madrid il ya deux ans, a été condamné à 26 ans de prison: 19 ans pour le coup de poignard fatal de Carlos Palomino et 7 ans pour la tentative d'assassineat sur l'ami qui est venu à son aide attaquant Josué.

Bien que l'accusé, Josué Estébanez, ait nié qu'il était un néo-nazi au cours de son procès, le tribunal provincial de Madrid a examiné, selon le procureur avait fait valoir dans l'affaire, cette idéologie de haine était derrière ses motifs de l'agression, en lui donnant une plus longue condamnation pour l' assassinat.

Les raisons considérées sont:
a) Son esthétique de skin néo-nazis
b) La devise «Sieg Heil», criait-il alors qu'il était coincé après avoir poignardé Carlos Palomino, utilisée pendant la Troisième Reich
c) Pour avoir fait le salut avec le bras tendu, le salut de la SS
d) Pour avoir crié: «sale racaille rouge , je vais tous vous tuer"
e) Les observations et les actions des groupes d'extrême droite de défense ou de tenter d'atténuer le comportement de l'accusé.

En plus de la longue durée de prison, il doit maintenant payer la famille de la victime 100.000 € de compensation et de 500 € à l'un des antifascistes poignardé.

Il est prévu que la famille de Josué fasse appel contre la sentence.

dimanche 18 octobre 2009

INTERVIEW LEMOVICE

Interview de Lemovice
1 / Présentation des membres du groupe

Nico au chant / guitare ; Mac à la basse ; Trompette à la guitare ; Max à la batterie






2 / Historique et production du groupe

La 1ère formation date de 1999 et s’est crée grâce à la boutique de fringues skin « Spirit of London » sur Limoges. Les membres étaient Mike au chant, Nico à la guitare, p’tit John à la batterie et David à la basse ! Il y a eu beaucoup de changements de line-up dus pour certains à des problèmes judiciaires et à des envies de se consacrer à leurs familles pour d’autres. A l’époque (2000) on a donné 2 titres pour France Explosion Vol. 3, puis en 2001 un titre pour le tribute à Bunker 84 ; ensuite en 2002, on a sorti la démo des titres enregistrés en 1999/2002. En 2006, sortie du premier album éponyme avec Mike au chant. Suite à ça, en 2007 1 titre est paru sur le tribute à Légion 88. Enfin, avec la nouvelle formation on a enregistré « Skinhead Living Dead » (2009) produit par Patriote Productions. Depuis nous jouons pour tous les concerts ou nous sommes demandés que ce soit en France ou ailleurs en Europe.




3 / Pourquoi Lemovice ?

Lemovice c’est l’appellation de la population celte qui couvrait l’ensemble du Limousin et une partie de la Charente. Une population forte et fière (pas comme les socialo-bolchévique de Limoges) de leurs racines et prêts au combat pour défendre leur terre et leur honneur !

Pour nous c’était logique de prendre le nom de nos ancêtres !



4 / Les thèmes principaux abordés dans vos chansons

Pour te citer quelques thèmes du deuxième album : Beloï army parle de la première résistance organisée contre le communisme en Russie. « Cellule Brune » explique l’histoire d’un militant nationaliste tombé en prison pour avoir défendu sa vie. « Brüder » est l’histoire du mouvement révolutionnaire séparatiste Américain « L’ordre »

Voici pour quelques thèmes précis, sinon on aborde des thèmes plus généraux comme notre fierté, notre Ville, nos origines et la mouvance skin !




5 / Vos influences musicales

Nos influences musicales sont simplement le punk, la Oi ! et le rock’n’roll !!!!



6 / Vos groupes préférés actuels et passés

Pour Mac: Skrewdriver, Komintern Sect, 4 skins, Max resist…

Pour Nico: Tolbiac’s Toads, Fortress, Decibelios, Bully Boys…

Les autres membres sont influencés par d’autres styles comme le Psycho, HxC, Metal…



7 / Vos projets à court et long termes (cd, compilation, concert …)

Alors à court terme on projette d’enregistrer deux titres pour deux tributes ; celles de Nouvelle Croisade et Evil Skins.

Concernant le long terme, on prévoit un split avec Wolfsangel et un troisième album pour 2011 !

Sinon on espère continuer les concerts un peu partout !



8 / Parlez-nous du concert de Limoges (et des faits survenus le lendemain)

Tout d’abord, ce concert fut une réussite pour une affiche 100% française ! 130 personnes réunies dans une ambiance festive et conviviale. On précise quand même le nombre car les révisionnistes gauchistes parlaient de 40 personnes et les journaux locaux de 200 ; ce qui est drôle quand ni les uns ni les autres sont présents pour constater !

Pour l’anecdote, j’ai (Nico) vu débarquer 3 voitures qui s’étaient visiblement égarés ; je me suis avancé en faisant mon devoir de citoyen, pour aider ces personnes. Mais quand ils m’ont aperçu, ils sont sortit armés en me qualifiant de sale fasciste « Je me suis toujours pas remis de cette énormité » ahah !!!

Après l’avalanche d’insulte (1m30 environ), le sourire aux lèvres et la bataille gagnée ils sont repartit tous fiers, ahah. Pour une attaque organisée à 15 contre 3, la finalité n’est pas glorieuse… Puis on tient quand même à préciser qu’une « attaque » de concert ça ne se fait pas lorsqu’il n’y a plus personne sur les lieux.

Le lendemain dans les journaux, nous avons eu la bonne surprise d’avoir eu affaire au MRAP ; tiens, bizarre pour des petits adolescents boutonneux arborant l’étoile rouge. Mais tous les mensonges sont bons pour eux, pour qu’on imagine une menace !



9 / Votre opinion sur la scène neusk en France et à l’étranger

On peut dire que pour la France, la scène se développe positivement actuellement. Effectivement, nous venons de voir se produire le premier festival « Rac en France » avec exclusivement des groupes français ; le maximum de groupes répondant à l’appel, étaient présents. Cette édition 2009 fut un franc succès ! La deuxième édition sera pour 2010, avec on espère encore plus de groupes et plus de monde !

Nous avons aussi créé il y a quelques mois, le « Front des Patriotes », une association organisatrice.

Mis à part cela, on assiste à une restructuration de la scène, avec le retour des fanzines qu’ils soient sur support papier ou sous forme de webzines sur Internet ; la création de radios qui est un média nouveau pour notre scène et jamais exploité auparavant ; la réalisation de vidéos… Tout cela est complété par l’arrivée de nouveaux groupes de musique et de nouveaux labels, donc de nouvelles productions largement diffusées !

Tout cela contribue activement à l’avancement et à la diffusion de la scène ! Le seul défaut que je peux faire apparaître, est que la scène reste encore trop locale et a un peu de mal à s’exporter partout dans le pays ! Les distances imposent des limites à certains ; mais on espère qu’elles disparaîtront pour laisser place à une unité afin d’atteindre notre but commun !

Concernant l’étranger, le développement est aussi remarquable ! On observe l’émergence d’excellents nouveaux groupes issus de pays qui étaient dépourvus de scène active, et c’est ça qui constitue ce développement. De plus, certains groupes s’investissent dans des styles nouveaux pour notre scène (le hardcore old school par exemple).

Partout en Europe, les concerts se multiplient, regroupant énormément de monde (comme le festival d’été Italien). Grâce à Internet, les informations circulent plus facilement et touchent un maximum de personnes ; à ce jour, on a jamais vu autant de sites, de blogs, de webzines diffusant nos idées et distribuant nos productions, et cela à l’échelle internationale.

Les zines sont aussi très intéressants dans les autres pays ; Skinhead Magazine par exemple, offre l’opportunité de s’exprimer à tous les groupes Oi ! / RAC internationaux et permettent une large diffusion.

Pour conclure, la scène nationale et internationale évolue dans le bon sens chaque jour et on espère que cela tiendra dans le temps, malgré les pressions et les interdictions.








10 / Quelques mots sur notre système répressif

Actuellement, le système ne nous attaque pas et nous laisse une marge de manœuvre. Ils sont sur notre dos seulement des qu’une affaire se médiatise (Concert de Tours) ; donc nous faisons appel à tous les nationalistes de France que c’est le moment de se réveiller et de faire avancer la scène au maximum.



11 / Le mot de la fin

Merci de ton intérêt pour notre groupe et merci de nous permettre de nous exprimer. On espère que ton zine continuera aussi longtemps que possible ! La scène a besoin de volontaires comme toi pour participer à son avancement ! KEEP THE FAITH & SMASH THE REDS !!

dimanche 11 octobre 2009

DANS LE "Q"!

Bagarre devant le “ Q ” (08/10/2009)
Bourges en mars 2008, un groupe de skins avait tabassé des clients de la boîte le Q à Bourges. Mercredi, devant le tribunal, ils avaient revêtu des costumes plus stricts.

Ils ont de 20 à 25 ans et se présentent devant le président du tribunal correctionnel de Bourges, habillés comme “ Monsieur tout le monde ”. Ces quatre garçons visiblement, veulent faire oublier l’image qu’ils avaient donnée voici un peu plus d’un an. C’était en mars 2008.

Tout avait commencé l’après midi par la pose d’une banderole devant le monument aux morts des anciens d’Algérie, une banderole réclamant “ la France aux Français ”. Le groupe qui appartenait à un groupuscule d’extrême droite, s’était ensuite aviné dans des pubs de la ville et, le soir, plusieurs d’entre eux, en tenues skins, s’étaient postés non loin du “ Q ”, la boite gay de Bourges. Et là, lorsque deux clients étaient sortis de l’établissement, les hostilités avaient débuté.
Ces skins, sans raison apparente, les avaient passés à tabac et, Olivier Rivet, le patron du “ Q ”, avait, lui aussi, été violemment frappé.
Aujourd’hui, quatre jeunes se sont donc retrouvés devant le tribunal pour y répondre de violences volontaires. Ils ne sont pas poursuivis pour la pose de cette banderole, ni pour homophobie comme l’aurait souhaité Olivier Rivet.

Dans leurs habits du dimanche, les prévenus tentent de se dédouaner le plus possible en changeant souvent de version. L’un admet avoir été au monument aux morts, l’autre s’être trouvé devant le “ Q ” dans la soirée. Un autre encore, affirme que c’est, lui, la victime et tous évitent soigneusement de parler de leur appartenance à l’extrême droite.

Olivier Rivet, partie civile, qui s’était vu prescrire une ITT de quinze jours, tente de montrer que cette affaire est totalement liée à l’homophobie mais la justice veut s’en tenir aux faits.
Et les avocats, avant de défendre leurs clients, soulèvent une exception de nullité dans la procédure. Ils affirment en effet que leur placement en garde à vue n’a pas été fait dans les règles.

Tous vont ensuite plaider la relaxe contrairement à la substitut du procureur qui souhaite des peines avec sursis ou des heures de travail d’intérêt général.
Finalement, le tribunal n’a pas retenu l’exception de nullité et a condamné deux des prévenus à trois mois de prison avec sursis et les deux autres à un mois avec sursis.


Jean-François Levert
http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/actu/index.ph...

DEMOCRATIE?


Notre camarade Juan Antonio Llopart vient d’être condamné par le tribunal de Barcelone à la peine hallucinante de deux ans et six mois de prison pour ses activités comme responsable des éditions « NUEVA REPUBLICA ».

A cela, il faut ajouter l’amende, les frais et la destruction du stock de livres saisis (d’une valeur de plusieurs milliers d’euros).

Il en est ainsi en Espagne « démocratique » où l’on peut condamner quelqu’un à deux ans et demi de prison pour le seul délit d’avoir publié des livres…

Il va de soi que le fait que l’intéressé est également un des dirigeants du MSR (Mouvement Social Républicain) n’est pas étranger à cette sévérité exceptionnelle. Il est vrai que le MSR se développe de plus en plus comme le prouve le fait qu’un autre groupe militant espagnol (le Mouvement Patriote Socialste) vient de le rejoindre et de l’intégrer.

La justice politique espagnole essaie ainsi de faire taire ses opposants en les asphyxiant sous les amendes et les peines de prison. Nos amis espagnols ont en tous les cas la ferme intention de continuer dans la voie qu’ils ont choisi depuis le début: LA LUTTE !

Le Mouvement NATION leur exprime toute sa sympathie, son soutien et son admiration et en particulier avec Juan Antonio Llopart, qui est un militant de la première heure et un ami de toujours de NATION.

samedi 10 octobre 2009

JUSQU'A LA LIE


Nous n’avons pas beaucoup d’atomes crochus avec Marine Le Pen mais il faut reconnaître, objectivement, qu’elle a lancé un bien beau pavé dans la mare en se payant en direct, à la télévision, cette belle âme de Frédéric Mitterrand. Ce type, si content de lui d’habitude, donneur de leçons, arbitre des snobismes en tous genres, se retrouve aujourd’hui confronté au rappel de ce qu’il est. Ce qu’il est vraiment (ses dénégations pleurnichardes concernant ses vices sont pitoyables).

Il avait volé récemment au secours de Polanski, le violeur sodomite d’adolescente. Aujourd’hui c’est Delanoë (bien sûr) qui défend Frédéric Mitterrand, tout comme d’autres membres, avoués ou non, de leur confrérie. Et Le Monde, toujours là lorsqu’il s’agit de prendre fait et cause pour les ignobles. Et surtout Sarkozy. Nous disons surtout parce qu’un président de la République est censé incarner la France. Bien entendu, cette France qu’il représente n’est pas, ne peut pas être la nôtre, car nous en avons honte. Nous la vomissons.

Ce sera le crime de Sarkozy devant l’Histoire : avoir fait de ce qui fut, il y a longtemps, notre pays un objet de risée, de mépris. Tout particulièrement pour ces Maghrébins et Noirs installés chez nous et qui, à juste titre, méprisent tout ce que peut représenter un Frédéric Mitterrand et, du coup, ce gouvernement de fantoches qui, pour ne pas perdre leurs prébendes, sont prêts à justifier n’importe quoi, y compris le pire. Comment respecter un tant soit peu de tels cloportes ?

Ce sont eux – et leurs semblables – qui, avec l’orchestration des media, s’extasient sur le prix Nobel de la Paix décerné au métis Obama. Car ils savent bien – et s’en réjouissent – qu’Obama a reçu cette distinction pour une seule et unique raison : il incarne la société multiethnique que les valets de l’axe Washington-Tel Aviv et les zélotes du cosmopolitisme à outrance veulent imposer à l’ensemble du monde.

Sarkozy-Obama même combat ? Seuls les naïfs ou les demeurés peuvent encore en douter.


Pierre VIAL

VOYAGE VOYAGE!


jeudi 8 octobre 2009

PEDOPHILIE D'ETAT STOP!


LE PTIT BAL DU SAMEDI SOIR.....

Soirée néonazie surprise dans une commune iséroise Le maire de Chozeau pensait avoir loué la salle des fêtes pour l'anniversaire d'un particulier. Ce sont en réalité 150 néo-nazis qui ont investi les lieux en toute discrétion. «Avec cette histoire, je ne vous cache pas qu'on tombe un peu de l'armoire». Cinq jours après, le maire de Chozeau, petite commune d'Isère de moins de 1.000 habitants, n'en revient toujours pas. Lui qui pensait avoir loué la salle des fêtes samedi soir à un particulier pour son anniversaire est tombé des nues dimanche matin lorsqu'il a retrouvé dans la pièce des affichettes vendant des produits néonazis. Une histoire révélée jeudi par le Dauphiné Libéré. «Un particulier d'une commune voisine est venu nous louer la salle des fêtes en mars dernier. On ne s'est pas méfié, on le fait souvent pour des mariages ou des anniversaires», explique au figaro.fr Gilles Desvignes, maire de Chozeau. Mais samedi soir, lorsque les gens commencent à affluer dans la commune, le maire a des doutes. «Ils avaient tous un look assez particulier… Mais bon, on ne pouvait rien dire, on n'allait pas faire de délit de faciès». Au total, 150 personnes investissent la salle des fêtes. Les habitants voient arriver des voitures immatriculées de toute la France, mais aussi d'Allemagne de Suisse et d'Italie. Des navettes en provenance de l'aéroport font également leur apparition. Pour autant, la soirée se déroule normalement, sans plainte du voisinage pour nuisance sonore. Des agents des services secrets présents Mais tôt dimanche, le maire décide d'aller jeter un coup d'œil dans la salle. «Tout était bien rangé», rapporte-t-il, «mais je suis tombé sur des affichettes écrites en français, en anglais et en allemand où l'on pouvait trouver des t-shirts, des DVD, des écussons, des drapeaux et des briquets pour des prix allant de 2 à 20 euros». Le maire repère une adresse internet en bas des affichettes. Aussitôt il se rend sur le site : force est de constater qu'il s'agit bien d'un groupe néo-nazi. Selon le Dauphiné Libéré, la tenue de cette réunion secrète aurait filtré jusqu'aux plus hautes sphères de l'Etat. Ainsi, des agents de la direction centrale du renseignement intérieur se seraient infiltrés samedi soir dans la salle des fêtes. Une information non démentie par le maire. Les services secrets suivraient ainsi de très près plusieurs groupuscules néo-nazis depuis plus d'un an. D'après le quotidien régional, cette soirée, très bien organisée du point de vue de l'intendance, ne serait pas la première dans la région. Pour autant, assure au figaro.fr le maire de Chozeau, «nous ne nous laisserons pas duper une fois de plus (…) Nous réfléchissons même à la possibilité de ne plus louer la salle des fêtes à des particuliers». Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/08/01016-20091008ARTFIG00501-soiree-neonazie-surprise-dans-une-commune-iseroise-.php?yahoo=1

mardi 6 octobre 2009

CHOC DES CIVILISATION!

Les dirigeants du Paris Foot Gay ont demandé à leur ligue, la Commission Football loisirs (CFL), de sanctionner un club amateur de Créteil qu'ils accusent d'homophobie après le refus de cette équipe de jouer contre eux, des incriminations rejetées par le Créteil Bébel.

Photographe : Jacques Demarthon AFP/Archives :: Un joueur de football contrôle un ballon
agrandir

photo : Jacques Demarthon , AFP
nMaxPhoto = 1;
Le Paris Foot Gay, qui dénonce une décision homophobe du club de Créteil, envisage de porter plainte si celui-ci continue "dans ce sens là", a indiqué mardi à l'AFP le président et cofondateur de l'association Paris Foot Gay, Pascal Brethes, confirmant une information de France Bleu Ile-de-France.
Le PFG devait disputer dimanche un match contre le Créteil Bébel. Mais, la veille, il a reçu un courriel de l'équipe adverse en ces termes : "Désolé, mais par rapport au nom de votre équipe et conformément aux principes de notre équipe, qui est une équipe de musulmans pratiquants, nous ne pouvons jouer contre vous, nos convictions sont de loin plus importantes qu'un simple match de foot, encore une fois excusez-nous de vous avoir prévenu si tard".
Pour Pascal Brethes, qui souhaite des sanctions, ce message "très choquant" tombe sous le coup des lois interdisant le racisme et l'homophobie.
Lire aussi
La Halde juge discriminatoire le refus d'adoption opposé à une homosexuelle
Obsèques du supporteur de Toulouse tué par des hooligans à Belgrade
Dans un lycée marseillais, des billets pour l'OM pour lutter contre l'absentéisme
lire la suite
Se défendant de toute homophobie et voyant dans la médiatisation de cette affaire un "sacré tremplin" pour le PFG, le dirigeant du Créteil Bébel, Zahir Belgharbi, a de son côté expliqué à l'AFP que pour lui, c'est "le nom" du PFG qui posait problème et pas que l'équipe compte des homosexuels dans ses rangs.
"Je ne suis pas homophobe, je ne suis pas intégriste, ça ne me dérange pas de jouer avec des gays, mais pas avec un club" portant un tel nom, a déclaré M. Belgharbi.
"Nous, on a fait des efforts pour rester neutres - on ne s'appelle pas le football club islamique par exemple - pourquoi d'autres" veulent-ils s'afficher "comme les porte-drapeau d'une idéologie", a-t-il poursuivi, ajoutant : "Moi, tout ce que je veux, c'est jouer au football".
Le Paris Foot Gay n'est "pas un club communautariste, c'est d'abord une association qui lutte contre l'homophobie dans le football", ouverte aux "hétéros et aux homos", a précisé Pascal Brethes. "Nous travaillons avec des clubs professionnels, comme le PSG, pour faire évoluer" les choses.
Quant à l'équipe elle-même, elle comporte "des noirs, des blancs, des beurs, toutes religions confondues", a-t-il ajouté.
"Tout ça est navrant à notre époque, mais en même temps, ça va faire réagir", a estimé l'ancien milieu de terrain du PSG Vikash Dhorasoo, parrain du PFG depuis 2006. "Les ligues et les fédérations font semblant de lutter contre les discriminations et le racisme", a ajouté l'ex-international français.
Selon le président de la CFL, Jacques Stouvenel, une réunion du comité directeur, prévue le 13 octobre, statuera sur les suites à donner à cette affaire, "avertissement ou exclusion".
"Nous avons huit équipes gay dans le championnat et nous n'avons jamais eu de problème. On joue tous en bonne intelligence", a-t-il ajouté.
SOS Racisme a manifesté son "indignation". Quant à la Ville de Paris, elle a apporté son soutien au PFG "dans sa lutte contre l'homophobie et pour le dépassement des préjugés". La Fédération française de football (FFF), à laquelle les deux clubs ne sont pas affiliés, a réaffirmé sa "détermination à lutter (...) contre toutes les formes de discrimination et, bien sûr, contre l?homophobie

vendredi 2 octobre 2009

GRIPPE!

Libres propos > Jean-Jacques Crèvecœur a une formation en physique quantique théorique (Université de Namur, Belgique), il a obtenu le prix du meilleur mémoire belge de physique en 1984, et une bourse de recherche pour accomplir un doctorat en physique quantique. Auteur de plusieurs livres, il a réalisé de nombreuses formations en entreprise. Egalement philosophe, il s’est spécialisé dans l’étude critique du fonctionnement des sciences, en particulier l’épistémologie de la médecine.> > > > > > Madame, Monsieur,> > > Chers amis, > > > >
Je vous avais promis de vous informer. C’est ce que je fais. > Connaissant bien les politiques de santé tant en Amérique du Nord qu’en Europe, je vous assure que les Européens y trouveront beaucoup d’informations qui s’appliquent à leur réalité. Seuls les noms des lois et des ministres diffèrent. Mais ce sont les mêmes compagnies pharmaceutiques qui imposent leurs lois iniques et liberticides à des politiciens devenus pantins et hommes de paille. Si vous voulez comprendre ce qui nous attend dans les mois qui viennent, de grâce, prenez le temps de suivre cette conférence. C’est tout simplement votre santé, votre liberté et votre vie qui sont en jeu. Pour vous inscrire, cliquez sur ce lien. > Et si vous croyez encore naïvement que le plan de vaccination obligatoire n’aura pas lieu, je vous invite à tenter de répondre aux questions que je me pose depuis que je suis ce dossier de la grippe porcine. > Tel est le second objectif de ce courriel : vous partager quelques-unes de mes nombreuses questions et interrogations à propos de cette fameuse pandémie de grippe H1N1, et vous inviter à y répondre par vous-même puis à tirer vos propres conclusions. >
pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !
pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !
comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?
par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !
pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?
pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !
pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?
autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?
pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?
pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?
pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?
pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?
pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?
pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?
comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.
pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.
pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?
si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?
pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!
pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?
pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?
pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?
pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !
pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?
Je pourrais continuer comme cela encore des heures. Mais je m’arrête là, car les autres questions iraient toujours dans le même sens. Je n’ai plus le temps, pour l’instant, de vous mettre toutes les références d’articles des journaux officiels (le Monde, le Figaro, le Daily Post, le Journal du dimanche, etc.), des sites officiels (de l’OMS, de Baxter, d’Aventis, de Sanofi-Pasteur, etc.) et des déclarations de scientifiques pro-vaccinalistes que j’ai consultées ! Vous trouverez tout cela sur mon site, d’ici la fin du mois de septembre. Mais je vous garantis sur l’honneur que toutes les questions que je pose ci-dessus se basent uniquement sur des lectures de documents officiels et accessibles à tous ! Ce ne sont pas des allégations, des suppositions, des supputations de théoriciens du grand complot ! C’est cela qui fait qu’il est impératif de se poser de telles questions ! Et de tirer les conclusions qui s’imposent. > Pour ma part, c’est fait. Et j’ai pris position clairement. Autrement dit, tant qu’on ne m’obligera pas à fermer ma gueule, je continuerai à vous informer. > Il y a, par contre, une question que je vais poser ici et à laquelle je vais répondre, car beaucoup de mes interlocuteurs ne comprennent pas cela (j’ai reçu des centaines de courriels en une semaine !!! Merci à ceux qui m’ont traité de pauvre connard et de manipulateur. Merci surtout à tous ceux qui ont relayé l’information à des dizaines de milliers de personnes en Europe et au Canada. Merci particulièrement à tous ceux qui prient pour moi, pour l’instant. J’ai été très touché et ému.) > La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ? Ça, c’est la question à un million de dollars !!! > Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse. La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) : > 1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme ! > 2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ; > 3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ; > 4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ; > 5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ; > 6. peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ; > 7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur ! À noter que nous en sommes là, pour l’instant, dans la chronologie des événements. > 8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés ! > 9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ; > 10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ; > 11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ; > 12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet. >
Ce scénario, je vous l’écris en cette nuit du 9 au 10 septembre 2009. Je ne le fais pas du tout de gaieté de cœur. > Je sais que certains parmi vous me reprocheront d’alimenter la peur qui est déjà créée par les élites lumineuses, et de finalement, faire le jeu de ceux que je dénonce. > Je vous offre ici une synthèse de tout ce que j’ai lu depuis cinq mois (dont deux mois à temps plein). Mon objectif, c’est de décrypter pour vous les informations qui nous sont cachées (même si elles sont disponibles publiquement – faites vos recherches avec Google – vous verrez !), afin que vous ne cédiez pas à la panique lorsque l’hécatombe commencera. Afin que vous compreniez quelle est la cause réelle de ce que vous verrez. > Maintenant, que pouvons-nous faire, me direz-vous ? > Pour l’instant, la chose qui me paraît la plus importante, c’est que vous diffusiez cette information à TOUS vos contacts. Imprimez ce courriel, découpez-le en morceaux s’il vous paraît trop long, donnez-le à tous vos amis, à toutes vos connaissances. Si vous êtes parents d’enfants allant à l’école, constituez immédiatement des comités de résistance à ce plan génocidaire. Dans trois semaines, il sera trop tard. Et vous devez savoir que les écoles seront bouclées pour pouvoir vacciner vos enfants. Si vous n’êtes pas organisés maintenant, vous serez démunis le 28 septembre, lorsque le plan se mettra en marche. Allez parler à tous les policiers, à tous les gendarmes que vous connaissez car eux aussi, sont maintenus dans l’ignorance de ce plan (et ils ne seront pas vaccinés par les mêmes produits, pour ne pas tomber malades, eux !). Expliquez-leur qu’ils vont participer, sans le savoir, à un génocide programmé contre la population. Rappelez-vous que si les nazis ont pu déporter autant de personnes vers les camps de la mort, c’est parce qu’ils ont bénéficié de l’aide de la police française qui n’avait pas compris ce qui se passait. Allez parler aussi à vos représentants politiques, car la plupart d’entre eux ne savent pas ce qui se trame. Demandez-leur de ne pas coopérer, de saboter le plan, de faire détruire les fichiers de population, pour que le recensement des vaccinés et des non vaccinés devienne un casse-tête. > Cette activité devrait devenir votre tâche prioritaire. Car la seule manière d’enrayer ce plan diabolique, c’est de réunir une masse critique de gens conscients. Gandhi ne disait-il pas : « un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et inconscients. » J’en suis convaincu. > Par contre, ne perdez pas votre temps avec les hauts dirigeants de l’État, les grands médias et les experts payés (achetés) par les laboratoires pharmaceutiques. Ne perdez pas non plus votre temps avec les sceptiques, les indécrottables du petit écran pour qui seule la parole des médias est l’évangile. Méfiez-vous même de leur réaction, car ils pourraient vous accuser de chercher à les tuer en les empêchant de se faire vacciner. > Et si vous avez peur en lisant mon courriel, transformez cette peur en action, en mouvement. C’est toujours comme cela que l’humanité a fait des bonds dans son évolution : c’est en transformant sa peur du feu en maîtrise du feu que l’homme a inventé la technique. Ici, l’enjeu est de taille. > Personnellement, je suis très conscient de ce que je risque en prenant cette position, à découvert. Depuis quelque temps, je vis avec la perspective qu’il se pourrait que je ne sois plus de ce monde dans les semaines qui viennent. Et je découvre une perspective fabuleuse à mon existence. Souvent, je me suis posé la question de façon théorique : s’il me restait un an à vivre, quels choix de vie ferai-je pour que je puisse entrer dans la mort sereinement et sans regret ? Aujourd’hui, cette question n’est plus théorique pour moi. Et je me rends compte que beaucoup de mes valeurs se transforment de façon encore plus radicale. Et beaucoup de choses qui me causaient du souci deviennent tellement secondaires… > Serons-nous capable de dire non à l’infamie, au risque de notre vie corporelle ? Serons-nous capables de dire oui à ce que notre âme nous dicte de faire ? Serons-nous capable de nous mettre debout, quel que soit le prix à payer ? > Tel est le cadeau que ce plan de pandémie nous offre en cette fin d’année 2009. Si nous sommes à la hauteur du défi (et je sais que nous le sommes), ce vaccin deviendra notre pierre philosophale et nous transformera en alchimistes, pour réaliser le grand œuvre. > Restons debout et conscients. > Je vous salue avec le cœur. > Jean-Jacques Crèvecœur> > > De Montréal (4 heures du matin, ce jeudi 10 septembre 2009)