mercredi 17 mars 2010

La Licra poursuit Zemmour




Alain Jakubowicz, le nouvel exécutif de l'association anti-raciste, poursuit le journaliste pour ses propos sur les noirs et les arabes tenus sur Canal+.

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme va poursuivre Eric Zemmour devant le Tribunal correctionnel de Paris. En cause, "les propos racistes et discriminatoires qu'il a tenus lors des émissions de télévision Salut les Terriens sur Canal + et L'Hebdo sur France Ô".

Sur la chaîne cryptée, le journaliste controversé avait déclaré: "les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C'est un fait". Alain Jakubowicz, fraîchement nommé à la tête de la Licra, a également fait savoir qu'il allait saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Le CSA regarderait déjà "de très près" les propos d'Eric Zemmour, confie un membre de la Licra au nouvelobs.com.

"Le monde associatif est une force vive"

A l'occasion d'une conf��rence de presse organisée ce mardi matin par l'association, le nouveau n°1 de la Licra a également abordé le sujet du match PSG-OM du 28 février et les violences à caractère raciste qui ont émaillées la rencontre. Celui qui fut l'avocat des parties civiles dans les procès Barbie, Touvier ou encore Papon, a évoqué sans détour "des signes de complaisance de la part d'une minorité au sein des services de police, qui n'agissent pas quand des choses inacceptables se produisent".

Au lendemain du premier tour des élections régionales, la Licra revendique son indépendance politique. Sa récente victoire contre le parti de Jean-Marie Le Pen lui donne de l'élan. Le 5 mars dernier, à deux jours du premier tour, le juge des référés du tribunal de grande instance de Marseille a ordonné le retrait des affiches intitulées "Non à l'islamisme" de la campagne du président du FN et tête de liste dans la région PACA. Il a estimé que ces prospectus, qui copiaient celles diffusées contre les minarets à l'automne dernier en Suisse, constituaient "un trouble manifestement illicite".

La ligue désire aujourd'hui élargir son champ d'action et renforcer ses partenariats. Elle compte pour cela s'appuyer sur le monde associatif, "une stupéfiante force vive en France", souligne son président. Longtemps considérée comme un mouvement parisien, l'association form��e en 1926 pour lutter contre l'intolérance ne manque de fronts pour s'engager.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-licra-poursuit-zemmour_855761.html#xtor=AL-447

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.