mardi 7 décembre 2010

Entrevue avec Casapound



Le 1er décembre 2010

Depuis plusieurs années, Casapound inspire de nombreux groupes nationalistes en Europe. Le blog Oskorei aimerait remercier nos camarades Italiens pour leur travail et pour avoir bien voulu répondre à cette entrevue.

Quand et comment est né Casapound ?

Officiellement, Casapound est né le 26 décembre 2003 lorsque nous avons occupé le bâtiment situé Via Napoleone III à Rome. Cette occupation fut organisée par une bande d’hérétiques visionnaires liés par la même vision du monde. En 2008, le jour du solstice, fut crée Casapound Italia. C’est un réseau, dans toute l’Italie, de librairies, gymnases, bars, des hommes et des femmes qui ne se reconnaissent pas dans un monde de pensée unique.

Qu’est ce qui a inspiré la création de Casapound ?

Certainement le défi de la lutte, le poids de l’expérience, la fascination pour l’aventure, la priorité donnée à la justice sociale. Tout cela a inspiré la naissance et la croissance de notre communauté.

Pourquoi avoir choisi le nom « Casapound » ?

On l’a fait pour honorer la mémoire d’un grand Américain, Ezra Pound, qui était un poète, un économiste, un artiste et un fasciste.

Êtes-vous lié à d’autres organisations ?

Non, nous n’avons pas de liens politiques avec les autres groupes dits d’extrême droite en Italie. En revanche, nous avons des rapports amicaux et respectueux avec de nombreux groupes européens.

Casapound est connu pour ses actions sociales, pouvez-vous les expliquer à nos lecteurs ?

Casapound est organisé autour de quatre principes : culture, solidarité, sport et (bien évidemment) politique. Ces quatre domaines sont tous à voir, d’une manière ou une autre, comme des actions sociales.
CPI organise des présentations de livres, des pièces de théâtre, des débats, des cinéclubs et publie un mensuel : « Occidentale ».
CPI combat les escrocs dans notre pays, quelque soit leur camp politique. Par exemple, nous soutenons les travailleurs d’ALITALIA qui viennent de mener une action dans toute l’Italie. Ils ont rempli des fontaines de bouteilles contenant le message « SOS Naufrage ». Nous avons aussi organisé une action qui visait des centaines de concessionnaires Fiat afin de dénoncer le traitement déplorable que la société impose à ses employés. Nous avons aussi pendu de nombreux mannequins dans Rome afin de dénoncer les coûts exorbitants de la vie, des loyers, le pouvoir des banques et de la mafia de l’industrie immobilière. CPI a aussi interrompu une émission de télévision qui mentait à propos des évènements de la Piazza Navona. Nous avons aussi « assassiné » le père Noël devant des banques.
CPI a crée des clubs sportifs à coûts réduits afin de lutter contre les drogues et les modèles culturels médiocres. Ainsi nous avons une équipe de football à Lecce, de hockey à Bolzano, une école/équipe de rugby à Rome (né dans l’occupation de Casa d’Italia Colleverde). Toujours à Rome, nous avons aussi une équipe de water-polo qui, après seulement deux ans d’existence, commencera bientôt en ligue B. Il y a quelques mois est né un club de boxe. De même, « Istincto Rapace » fut crée afin de faire la promotion du parachutisme sportif tout en proposant des prix raisonnables. Nous donnons des cours de plongée sous-marine avec notre club « Diavoli di mare » et notre club de moto « Scudere 7punto1 » organise de nombreuses activités sociales. Finalement, nous organisons aussi des randonnées en montagne, des activités de spéléologie et d’escalade avec notre club « La Muvra ».
Toutes ces initiatives montrent que nous sommes un groupe, nous vivons, nous faisons du sport, nous luttons et nous sommes actifs durant les moments de crise comme le tremblement de terre à l’Aquila l’a montré. Cette expérience de solidarité a mené à la création d’un groupe de protection civile au sein de CPI. Sa première tâche officielle fut de venir en aide aux populations du nord de l’Italie récemment touchées par des inondations.

Est-ce important pour un nationaliste d’avoir une conscience écologique et sociale ?

Un nationaliste qui ne serait pas intéressé par l’écologie ou le social ne serait qu’une imitation.

Quelles sont les réactions de la gauche et du système par rapport à votre organisation ?

Après toutes ces années, nous avons acquis de la sympathie en dehors de notre mouvement mais le pouvoir et ses chiens de garde considèrent CPI comme quelque chose de dangereux. Cela ne peut que nous réjouir…

Vous avez réussi à créer une contre-culture vivante (je suis personnellement un grand fan de Zetazeroalfa). En Scandinavie, nous sommes encore à y travailler. Avez-vous des conseils à nous donner?

Nous pensons que nous devons renouveler le discours, les symboles et l’esthétique… Si l’on ne peut pas communiquer avec les « autres », ce n’est pas toujours de leur faute. Nous essayons de communiquer d’une manière radicale et de renouveler notre rêve. Nous lui avons donné un nouvel élan. Cela peut se faire grâce à la musique et l’art.
Vous avez crée une organisation étudiante, le « Blocco Studentesco ». C’est aussi quelque chose que nous voulons essayer en Scandinavie. Des suggestions?
Le « Blocco » connaît un grand succès en ce moment dans les écoles et les universités. Leur succès vient, comme je l’ai mentionné plus tôt, du travail qui s’est effectué en amont. Nous avons reformulé notre combat autour de la règle des trois E : éthique, épique, esthétique.

Quels sont les différences entre Casapound et un parti politique?

Les partis politiques sont gouvernés par la médiocrité. Ils veulent conquérir des sièges. Ils souffrent d’une maladie moderne appelée « démocratie » qui, dans sa phase terminale, mène au syndrome de vouloir être accepté à tout prix… CPI est un groupe d’individus qui ne demande pas l’autorisation de parler ou si c’est le bon moment. Les partis politiques sont englués dans la bureaucratie. CPI est agile. Les partis sont morts et veulent plaire. CPI est aimé car est vivant… et s’en fout.

Quels sont vos objectifs pour l’avenir?

Tout reprendre.
source: zetropa.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.