mercredi 22 décembre 2010

Le Référendum d'après la Ligue ds Droits de l'homme‏

C’est curieux quand même. Les premiers à pousser des cris d’orfraie lorsque les Suisses s’expriment au travers de leur votations  ne trouvent rien à redire à cette opération de propagande « référendum »ayant rassemblé 2 802 personnes dans une ville de 439 453 habitants (0,63%... démocratie quand tu nous tiens !)
Toulouse : Oui au vote local des étrangers
2802 personnes se sont exprimées lors de ce référendum.
C'est le résultat du référendum organisé notamment par la Ligue des Droits de l'Homme.
Durant quatre jours, les Toulousains étaient invités à se prononcer sur le droit de vote, aux élections locales, des étrangers non-communautaires. Une votation citoyenne qui n'a aucune valeur juridique mais qui pourrait, selon la Ligue des Droits de l'Homme qui l'organisait, peser sur une future décision gouvernementale.
C'est la première fois qu'une grande ville française met en place ce genre de consultation. A Paris, seuls quelques arrondissements l'ont déjà organisé. A Toulouse, le référendum aura attiré 2802 votants qui se sont majoritairement prononcés pour le vote local des étrangers : 93,15 % de Oui contre 6,85 % de Non.
D'après la Ligue des Droits de l'Homme, 17 pays européens ont déjà adopté ce droit, totalement ou partiellement. En France, seuls les ressortissants de l'Union Européenne peuvent participer aux élections locales. En mars 2010, les députés de la majorité ont rejetté une proposition de loi socialiste visant à donner le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers non-communautaires aux élections municipales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.