vendredi 30 avril 2010

katyn ,devoir de mémoire!


Actuellement la presse parle beaucoup de Katyn et du massacre des officiers

polonais. Mais qui pense aux Allemands qui ont été condamnés, pour les uns à

la peine de mort, pour les autres à la prison, pour avoir été injustement

rendus responsables de ce massacre? A quand leur réhabilitation?

Le 20 mai 1995, la Zeitgeschichtlicheforschungsstelle de Kipfenberg

diffusait le communiqué suivant:

Lech Walesa se rendra le 4 juin prochain aux cérémonies du 55e anniversaire

du massacre de KATYN en Biélorussie. Sur ce lieu furent assassinés 4.500

officiers et soldats polonais par les Soviétiques en 1940. La responsabilité

de ces assassinats fut imputée aux Allemands et entérinée par le Tribunal

militaire international de Nuremberg. Ce n'est qu'en avril 1990 que l'URSS

reconnut être à l'origine de ces assassinats.

Les noms qui suivent sont ceux des officiers et soldats allemands condamnés

en 1945 par un tribunal soviétique pour le crime de KATYN et qui, depuis un

demi-siècle, sont dans l'attente de leur réhabilitation:

­ ont été pendus :

Ernst BÖHM

Ernst GEHERER

Herbard JANIKE

Heinrich REMMLINGER

Erwin SKOTKI

Eduard SONNENFELD

Karl Hermann STRÜFFLING



ont été condamnés à 20 ans de travaux forcés:

Arno DIERE

Erich Paul VOGEL

Franz WIESE



Aujourd'hui un devoir de compassion pour leurs proches et leurs descendants

ainsi que la simple justice imposent que l'honneur de ces morts soit

définitivement rétabli par une constatation officielle de leur innocence!

PSG : des croix gammées sur les murs du Parc des Princes


Des membres des associations de supporteurs du PSG la Grinta et les Authentiks, dissoutes jeudi par le ministère de l'Intérieur, ont dégradé des locaux au Parc des Princes ce vendredi matin, selon un proche du club.
Ils ont notamment jeté de la peinture sur les murs et les sols et laissé derrière eux des tags («PSG = Fachos») et des croix gammées.


Ils ont été délogés aussitôt par les forces de l'ordre, déjà présentes sur place avant ces incidents.
Ce vendredi, une dizaine de fans de la Grinta et autant des Authentiks avaient été autorisés par le club à venir récupérer leur matériel et à vider les locaux dont ils avaient l'usage au Parc des Princes.
Le PSG, qui avait demandé l'idendité de ces personnes avant de les laisser entrer à l'intérieur de l'enceinte sportive, va porter plainte contre les auteurs de ces dégradations.
Ces nouveaux débordements contribuent à accroître la tension autour de la finale de la Coupe de France entre le PSG et Monaco, samedi soir (20 h 45) au Stade de France. Un dispositif de sécurité sans précédent sera mis en place pour cette rencontre où des incidents entre supporteurs parisiens habitués des tribunes Auteuil et Boulogne sont redoutés.
Le 28 février, un supporteur de la tribune Boulogne, Yann Lorence, avait été lynché par des fans d'Auteuil en marge du match PSG - OM. Maintenu plusieurs semaines dans le coma, Yann Lorence est décédé le 17 mars.
Suite à ces violences et en raison d'autres incidents passés, le PSG avait disputé trois matchs consécutifs à huis-clos. Les déplacements des supporteurs du PSG en province avaient par ailleurs été interdits jusqu'à la fin de la saison.



leparisien.fr

1er mai social et national

lundi 26 avril 2010

Échauffourées entre skinheads et jeunes des banlieues


Échauffourées entre skinheads et jeunes des banlieues



De brefs mais violents affrontements ont opposé ce samedi après-midi, vers 17 heures, des jeunes au crâne rasé, brandissant un drapeau bleu-blanc-rouge, à d'autres venus, semble t-il, des quartiers périphériques de Charleville-Mézières. Il s'en est suivi une course poursuite dans les rues de la ville, depuis la place Ducale, où avait eu lieu le rassemblement des premiers, jusque dans le quartier de la gare, en passant par le cours Briand, l'une des artères principales de la cité. La rencontre entre les deux groupes a fait quelques blessés légers, qui ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers, tandis que la police nationale et municipale déployait d'important moyens, pour éviter de nouveaux affrontements.

A 18 heures, les antagonistes semblaient s'être égayés dans la nature. D'après les premières informations, le rassemblement des "skinheads", sur la thème du "racisme anti-français", aurait été le résultat de divers messages véhiculés, depuis quelques semaines, sur Facebook. Comme ils avaient été interceptés par les jeunes des banlieues carolomacériennes et par divers mouvements de jeunesse de gauche, le rassemblement des premiers en centre-ville a entraîné la contre-manifestation des seconds et les heurts qui s'en sont suivis.

http://www.lunion.presse.fr/actu/echauffourees-entre-skinheads-et-jeunes-des-banlieues

mercredi 21 avril 2010

LE CON ,LA PUTE ET LE TRUAND




Elle est blonde, est aujourd'hui âgée de 18 ans et elle fait vaciller la France du football. Zahia D. se prostitue depuis mars 2008, elle gagne environ 20 000 euros par mois, à raison de 1 000 à 2 000 euros la passe. Devant la brigade de répression du proxénétisme (BRP), elle a indiqué avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Sidney Govou, Franck Ribéry et Karim Benzema, trois attaquants de l'équipe de France de football.


Pour Franck Ribéry, joueur vedette du Bayern Munich, les faits se seraient déroulés à Munich, au printemps 2009. A l'époque, elle n'était âgée que de 17 ans. Pour le rencontrer, elle aurait pris l'avion. Franck Ribéry savait-il que la jeune fille était mineure ? Zahia D. assure lui avoir fait croire qu'elle était majeure.

Entendu par les policiers, la star du Bayern a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec la prostituée, lui avoir payé le voyage et le séjour en Bavière. Mais il a contesté lui avoir versé une somme de 2 000 euros. Il a assuré qu'il ignorait son âge réel. "Cette affaire ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de mon client", a relevé Me Sophie Bottai, l'avocate de Franck Ribéry.

Karim Benzema, lui, devrait être prochainement auditionné par les enquêteurs : Zahia D. a expliqué avoir eu une relation sexuelle avec lui courant 2008. A l'époque, elle n'était âgée que de 16 ans. Sidney Govou, lui, aurait passé une nuit avec elle en mars 2010 : elle était donc majeure. Il se serait étonné quand elle lui aurait demandé plusieurs centaines d'euros après l'acte sexuel. "Mon client tient à affirmer qu'il n'est lié ni de près ni de loin à un quelconque réseau de proxénétisme", a déclaré Me Thierry Braillard, son avocat.

Le fait de solliciter des relations sexuelles à une mineure prostituée est passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d'amende. Mais le délit est difficile à caractériser puisqu'il faut prouver que le client était conscient que la prostituée était mineure.

L'affaire a démarré par un renseignement parvenu à la BRP en septembre 2009. Le 12 avril, les enquêteurs font irruption au Zaman Café, situé à Paris (8e arrondissement). Ils y découvrent dix-huit prostituées, jeunes pour la plupart. C'est en les auditionnant qu'ils tombent, à leur grande surprise, sur les joueurs vedettes de l'équipe de France de football.

samedi 17 avril 2010

1er mai

thierry maillard fait front!


Affiche de Thierry Maillard lors de la dernière législative partielle à Reims
Communiqué de presse de la section du FN à Reims appelant et invitant à une conférence de presse

le vendredi 16 avril 2010 à 11 heures 00 du matin au Centre d’Affaires sis 4, rue Rogier à Reims

En présence de Thierry Maillard, responsable du FN Reims, de Jean-Michel La Rosa, ancien Conseiller Municipal de la Ville de Reims et Conseiller Régional sortant de Champagne-Ardenne, d’autres membres du Bureau de Section du FN Reims, afin d’informer nos compatriotes et concitoyens de la Ville de Reims de plusieurs cas flagrants de « placardisation » d’employés titulaires des Services de la Ville, dont les problèmes de reclassement suite à un handicap ou une invalidité qui pourraient s’apparenter à des cas de discriminations camouflées de la part d’une Municipalité de gauche ayant fait de la lutte contre les discriminations une priorité, voire une obsession. Nous exposerons les faits et le dossier principal à l’ensemble de la presse locale en toute sérénité, mais sans concessions, avec l’aide de juristes confirmés, afin que nul n’en ignore et que la population rémoise soit informée de problèmes qui pourraient se poser et qui sont d’autant plus étonnants que l’équipe municipale rose-rouge-verte de Madame Hazan est en apparence très attachée à la » lutte contre les discriminations « . Mais est-ce vrai dans tous les domaines et en toutes circonstances ?

Le Bureau de Section du FN à Reims

http://www.nationspresse.info/?p=85456

jeudi 15 avril 2010

L’ambassadeur d’Iran à la rencontre de l’extrême droite radicale


L’ambassadeur d’Iran à la rencontre de l’extrême droite radicale

Seyed Mehdi Miraboutalebi, l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Paris ne fait pas les choses à moitié. Mardi 13 avril, “pour approfondir les relations entre les deux peuples” et “parce que les médias injectent des idées préconçues dans les opinions publiques”, il s’est prêté à un jeu de questions-réponses dans un bar à vin parisien du 5e arrondissement (qui, pour l’occasion, ne servait pas d’alcool) tenu par un ex-militant du Renouveau Français (groupe pétainiste et antisémite), ex-colistier de la liste antisioniste de Dieudonné, très proche des hooligans du PSG et des ultranationalistes serbes. Bref.

Cette “causerie” était organisée par le journal Flash, le bimensuel d’une extrême droite qui se veut “altermondialiste” et dans lequel écrivent, entre autres, Christian Bouchet, Philippe Randa, Alain Soral et Alain de Benoist. Ce dernier était d’ailleurs aux côtés de l’ambassadeur. Dans la salle, se trouvaient des têtes bien connues du milieu. Marc George, ex-secrétaire général d’Egalité et Réconciliation, Jacques Bordes, nationaliste-révolutionnaire, proche de feu François Duprat et très introduit dans certains cercles du Proche-Orient, Thomas Werlet du Parti solidaire français, groupuscule “nationaliste-socialiste“, Pierre Panet, ami de Dieudonné et auteur d’un texte intitulé “Faurisson, un humaniste”.


“L’élément d’instabilité et d’insécurité à travers le monde, c’est les Etats-Unis et le régime sioniste que l’on appelle Israël” a expliqué M. Miraboutalebi à une assistance acquise d’avance et spontanément très focalisée sur Israël. L’ambassadeur, lui, a beaucoup attaqué les Etats-Unis qualifié de “crocodile gigantesque avec un petit cerveau”.”L’idéologie sioniste contrôle par ses lobbys le gouvernement américain” a-t-il indiqué.

“Ce qui a changé aux Etats-Unis c’est la coloration du président. Entre un sioniste républicain et un sioniste démocrate, ils se passent le pouvoir.Le président des Etats-Unis est un polichinelle, il est là pour faire ce que les lobbys lui disent de faire”. M. Miraboutalebi a dénoncé “un projet d’iranophobie créé pour que les opinions regardent le monstre iranien”.Le Royaume-Uni en a pris aussi pour son grade. “Ils ont mis en place le colonialisme. C’est le pays le plus famé. Ils ont poignardé à chaque fois dans le dos les pays de la région”.

L’ambassadeur avait aussi plusieurs révélations à faire. A propos de l’Afghanistan d’abord.“D’après nos services, les membres de l’OTAN eux mêmes acheminent l’opium avec leurs avions dans différents pays. Ce sont des informations avec toutes les photos”. Au sujet de la presse ensuite. “D’après nos études, 63% des articles rédigés sur l’Iran le sont par des personnes qui n’y ont jamais mis les pieds ou qui ne savent pas le situer sur une carte”. Ou: “Les Américains contrôlent 80% des médias à travers le monde”.

Pour M. Miraboutalebi, “il y a en France beaucoup de propagande. Quand, en Iran, on parle de régime sioniste, on nous accuse d’être antisémite. L’Iran n’a jamais été et ne sera jamais antisémite”. Avant de poursuivre: “le sionisme c’est une idéologie basée sur le ségrégationnisme, l’occupation des terres qui appartiennent aux autres, le désir de génocide. C’est cela que nous voulons combattre”. Et l’ambassadeur d’Iran d’expliquer à un public attentif .“Si le prétexte de la création d’Israël c’était que pendant la deuxième guerre mondiale des juifs ont été massacrés, pendant les deux guerres mondiales, des millions de personnes ont été massacrées, est ce que cela a été un prétexte suffisant pour leur donner à tous un pays?”

A Alain de Benoist qui lui demandait, de manière maligne, les raisons pour lesquelles l’Iran ne souhaitait pas se doter de l’arme nucléaire, l’ambassadeur a répondu que “d’un point de vue religieux les armes de destruction massive étaient illicites”.

Il a interpellé les responsables politiques français: “Soyez raisonnables. Les Etats-Unis veulent vous empêcher de coopérer avec l’Iran.Vous avez 140 milliards de déficit et des dizaines de milliers de chômeurs de plus par mois. Nous avons en Iran pour 500 milliards de projets industriels qui sont prêts”.

L’assistance était ravie.

liberté d'expression


Le chef du parti néonazi danois relaxé

Le chef du Mouvement national-socialiste danois (DNSB), Jonni Hansen, inculpé de propagande raciste, a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Roskilde, à l'ouest de Copenhague, a-t-on appris de source judiciaire.

Il était accusé, en tant que leader de son organisation néonazie, d'avoir fait distribuer en 2006 des tracts à caractère raciste dans la grande banlieue de Copenhague.

Ces tracts, sur lesquels figurait la croix gammée néonazie, critiquaient, entre autres, «les partis démocratiques qui ouvrent les portes à une marée noire», et qui «élèvent les étrangers d'une autre race au rang de seigneurs dans notre pays».

L'accusation publique a réclamé quatre mois de prison ferme à l'encontre de Jonni Hansen pour «propagation de propagande insultante et dégradante envers d'autres groupes de personnes». Mais le juge du tribunal a estimé que ces tracts «contenaient des messages politiques destinés à faire connaître ce mouvement, ce qui n'est pas un crime en soi».

L'avocat de Jonni Hansen, Peter hjoerne, a indiqué pour sa part, à l'agence Ritzau, que cette relaxe revêtait «une grande signification» et réaffirmait «l'importance de la liberté d'expression pour un homme politique ou un parti qui veut exprimer ses opinions».

Jonni Hansen s'est félicité de son côté de ce jugement «équitable». «Nous sommes une organisation politique qui veut recruter de nouveaux adhérents comme tout autre parti politique et rien d'autre. Nous n'avons rien commis d'illégal selon la Constitution qui affirme le droit inaliénable de la liberté d'expression», a-t-il déclaré à l'AFP.

Le dirigeant de DNSB est également à la tête de l'unique radio néonazie d'Europe, "Radio Oasen", dont le siège est à Greve au sud de Copenhague et qui émet depuis 1996 à destination d'environ 100.000 auditeurs selon ce mouvement.

(Source AFP)

http://www.liberation.fr/monde/0101630165-le-chef-du-parti-neonazi-danois-relaxe

mardi 13 avril 2010

Succession de Le Pen au congrès national du FN en janvier 2011


. Succession de Le Pen au congrès national du FN en janvier 2011

Le président du Front national Jean-Marie Le Pen a annoncé lundi après-midi que l'élection de son successeur à la tête du parti interviendra lors du 14e congrès national fixé aux 15 et 16 janvier 2011.

Réuni lundi, le bureau politique a décidé "à l'unanimité" de convoquer les adhérents du FN au 14e congrès les 15 et 16 janvier 2011, a-t-il déclaré au siège du parti à Nanterre. "Celui-ci devra procéder à l'élection de son président et de son comité central, par un vote direct des adhérents", a-t-il dit. M. Le Pen s'est jusqu'ici refusé de déclarer à qui allait sa préférence pour lui succéder, entre sa fille Marine et son lieutenant Bruno Gollnisch, tous deux vice-présidents du FN.

Le dirigeant frontiste, qui a de nouveau confirmé qu'il ne se représenterait pas candidat à la tête d'un parti qu'il a fondé en 1972, a estimé avoir rempli ses engagements. "Je m'étais donné comme objectif, après l'épisode très douloureux des législatives de 2007, de remettre le Front national sur les rails (...) C'est chose faite ou en tous les cas en train de se faire".

Selon lui, "la démonstration apportée par les régionales" de mars dernier est le signe du retour du FN "sur le plan politique". "Sur le plan financier, je crois que nous sommes en bonne voie de réalisation et les adhésions (...) ont augmenté de 40% dans le premier trimestre de l'année 2010", a-t-il affirmé. AP

lundi 12 avril 2010

Le parti hongrois d'extrême droite Jobbik a réalisé une percée avec 16,71% des voix


Le parti hongrois d'extrême droite Jobbik a réalisé une percée avec 16,71% des voix, entrant pour la première fois au Parlement, à l'issue du premier tour des élections législatives dimanche, selon des résultats portant sur 99% des suffrages dépouillés publiés par le Bureau national électoral (OVI). Le parti de centre droit Fidesz est quant à lui sorti largement en tête du premier tour des législatives de dimanche en Hongrie, avec 52,8% des voix, selon le décompte de 99% des bulletins. Les socialistes du MSZP, au pouvoir, ne remportaient quant à eux que 19,3%, talonnés par le parti d'extrême droite Jobbik. Cela signifie que cette dernière formation disposera pour la première fois de sièges au Parlement, de même que les libéraux verts du LMP, qui reçoivent 7,42% des voix. Selon la commission électorale, le Fidesz, qui depuis huit ans était dans l'opposition, s'arrogerait 206 sièges sur 386 dès le premier tour du scrutin, contre 28 pour les socialistes, sévèrement battus.

dimanche 11 avril 2010

racisme anti blanc?


Un jeune homme de 23 ans a été "lynché gratuitement" vendredi soir dans le centre-ville de Grenoble par un groupe d'une quinzaine de jeunes en fuite et transporté dans un état critique à l'hôpital de Grenoble, a-t-on appris de source policière.

La victime, qui revenait d'une soirée avec trois amis, a été très violemment frappée à coups de pieds au visage, avant de recevoir deux coups de couteau au bras et dans le dos, a-t-on précisé de même source, confirmant une information parue dans le quotidien régional Le Dauphiné libéré. Le jeune homme, dont l'un des poumons a été perforé et qui est géographe de profession, se trouvait dans un état stable aujourd'hui mais "les médecins sont réservés quant à de possibles séquelles neurologiques", a rapporté la police.

Agés d'une vingtaine d'années, les agresseurs, qui venaient d'être expulsés du tramway dans lequel la victime et ses amis avaient pris place, ont alors attaqué verbalement puis physiquement ces derniers, arrivés à leur destination et qui tentaient de les ignorer, a-t-on ajouté de même source. L'un des agresseurs a demandé une cigarette à la compagne de la victime qui venait de fumer la dernière de son paquet.

Le groupe d'amis, qui a du coup poursuivi son chemin, a alors subi un assaut d'insultes avant que le compagnon de la jeune fille ne soit frappé "très violemment", selon la police. Montés dans le tramway à une station située dans les quartiers sensibles de Grenoble, les agresseurs, au nombre de quinze environ, ont pris la fuite après leur agression. Ces jeunes étaient toujours activement recherchés . Une enquête de flagrance conduite par la Sûreté départementale de l'Isère a été ouverte, a-t-on précisé de même source.

Défilé armé “contre l’extrême-droite et la haine” en plein centre-ville de Lyon


http://www.fdesouche.com/articles/108456

vendredi 9 avril 2010

Kouchner invité d’honneur du 5ème dîner du CRAN


Kouchner invité d’honneur du 5ème dîner du CRAN

Bernard Kouchner, le Ministre des Affaires étrangères et européennes, était l’invité d’honneur de la 5ème édition du dîner annuel du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) qui a eu lieu hier mercredi 7 avril 2010. Il a déclaré au cours de ce dîner, qu’il était favorable aux statistiques de la diversité qui permettent de «connaître la réalité» de la situation de la diversité.

Indiquant qu’il y avait 3 ambassadeurs de la diversité parmi les 173 ambassadeurs français, il a affirmé qu’il menait une politique «résolue» dans le domaine de la diversité au Quai d’Orsay.

Le ministre s’est aussi dit «très favorable» à la création de l’observatoire national du racisme.

Parmi les 250 invités, on notait : Benoît Hamon, Porte-parole du PS; Anthony Kavanagh; Richard Prasquier, Président du CRIF; Hassen Chalghoumi, Imam de Drancy; Anzoumane Cisssoko, Porte-parole de la coordination des sans-papiers 75; Marek Halter; Missoum Sbih, Ambassadeur d’Algérie en France; Gaspard Fritzner, représentant d’Haïti en France; Dominique Hénault, Directeur General d’Egide; Michel Wieviorka, administrateur de la MSH et Président du Conseil Scientifique du CRAN; Mackendie Toupuissant, président de la PAFHA ; Christophe Caresche et Sandrine Mazetier, députés PS; Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris, Isabelle Lorand, membre du comité exécutif du PCF, des représentants des Verts, Mouloud Aounit, co-président du MRAP etc…


http://www.fdesouche.com/articles/108033

jeudi 8 avril 2010

castration pour les pédophiles!


Piégé par les journalistes de l'émission «Les infiltrés» sur les pédophiles, Maurice Gutman, conseiller municipal UMP du Mesnil-Saint-Denis, chargé d'Internet, comparaîtra vendredi 9 avril devant le tribunal correctionnel de Versailles pour corruption de mineur de 15 ans. Il a été piégé courant février par un journaliste des Infiltrés.



Cet homme de 64 ans s’est connecté sur un site Internet de chat où il a conversé avec un journaliste se faisant passer pour Jessica, une fillette de 12 ans. Après de longues minutes d'échanges, le conseiller municipal lui a proposé d’avoir des relations sexuelles. «Le journaliste faisait croire que la petite fille avait peur d'avoir des relations. Mais le suspect se voulait rassurant et lui faisait comprendre qu'il lui apprendrait à faire l'amour sans lui faire de mal». Dès que la conversation sur Internet a été terminée, les journalistes de France 2 ont dénoncé l'élu à la DCPJ à Nanterre (Hauts-de-Seine) en précisant que, durant l’émission, les ministres de l’intérieur et de la Justice seraient interrogés sur ce cas.

«La pression politico-médiatique imposée par l’émission»


Quelques jours plus tard, à la mi-février, Maurice Gutman, qui est aussi président du comité local de la Croix Rouge, membre éminent du consistoire, est placé en garde à vue dans les locaux de la PJ de Versailles. Lors de son audition, il passe aux aveux. Il raconte que cette conversation sur Internet a eu lieu alors qu'il se reposait en province. Il affirme que cette relation était tout à fait virtuelle et de l’ordre du fantasme. Maurice Gutman a été déféré devant le procureur à Versailles avant d'être remis en liberté sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès.

«Ce type de faits, c'est-à-dire un simple dialogue sur Internet, se solde en général par un rappel à la loi. Mais à cause de la pression politico-médiatique imposée par l’émission de télévision France 2, le sexagénaire s'expliquera devant le tribunal», explique une source proche de l'affaire. Contacté mercredi, l'élu était injoignable.

dimanche 4 avril 2010

Le leader afrikaner Terreblanche tué



Afrique du Sud. Le leader afrikaner Terreblanche tué

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/afrique-du-sud-le-leader-afrikaner-terreblanche-tue-04-04-2010-855903.php

Le leader d'extrême droite sud-africain Eugène Terreblanche, 69ans, qui fut un farouche partisan de l'apartheid, a été tué, hier, dans sa ferme à Ventersdorp (Transvaal), dans le Nord-Ouest.

Il a été attaqué apparemment à la suite d'une querelle avec deux de ses employés, dont un mineur, pour des salaires impayés. Selon la police, la victime a été trouvée sur son lit, des blessures à la tête.

Les deux agresseurs présumés âgés de 21 et 15 ans ont été arrêtés et inculpés pour meurtre. En 1968, Eugène Terreblanche avait quitté la police pour se consacrer à l'agriculture.

C'est en 1973 qu'il avait fondé le Mouvement de résistance afrikaner (AWB). Il est le descendant d'Estienne Terreblanche, huguenot français de la région de Toulon immigré en Afrique du Sud en 1704, son grand-père a combattu les Britanniques durant la Seconde guerre des Boers.
_________________