vendredi 11 février 2011

10 février 1977,Alain Escoffier s'immolait par le feu.



      Jeune militant nationaliste de 27 ans, il protestait contre l'asservissement de la moitié de l'Europe par le bolchevisme. C'est devant le siège de lAéroflot, la compagnie d'Etat soviétique d'aviation, sur l'avenue parisienne des Champs-Elysées, qu'il accomplit son geste fatal. Il entendait également réveiller la conscience des Occidentaux dont les gouvernements se rendaient complice de la dictature rouge. Malgré la souffrance, il trouvera la force de crier, dans un dernier souffle : « Communistes assassins ! ».

      Alain Escoffier, qui milita avec les solidaristes et au PFN, signa plusieurs dessins dans les derniers numéros dAlternative. Il aurait été le rédacteur du journal nationaliste Impact.

      Compagnon d'honneur de Jan Palach, Jan Zajic et bien d'autres, qu'il a rejoint aux les vrais champs Elysée, lieux de repos éternel des héros européens, Alain Escoffier : Présent !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.