vendredi 25 février 2011

Un article de presse en Allemagne que l'on ne verra JAMAIS en France, tellement les journalistes font dans le froc. Traduction pour les personnes ne sachant pas lire l'allemand :

Sarkozy vit comme Dieu en France ! Toute la France est concernée par la nécessité d'économie.
Un seul n'y contribue pas c'est le Président de la République Française.
Dans les 300 m2 des appartements privés de l'Elysée les fleurs doivent toujours être fraîches : 280 000 € par an.
Les voyages privés de Sarkozy se font toujours dans un avion vide où il est seul au cas où il faudrait qu'il rentre à Paris d'urgence.
Il bénéficie de 61 voitures de service, 2 Airbus et 6 Falcon Jets.
(le plus récent de 60M d'euros a été baptisé Carla (comme sa 3ème épouse)
Il a près de 1000 employés (2 x plus que la Reine d'Angleterre), 44 chauffeurs, 87 cuisiniers.
Les chefs cuisiniers peuvent se servir librement dans la cave à vin de l'Elysée. Le repas de midi est servi par des Laquais.
Carla et Nicolas peuvent manger à toute heure. La cuisine est de service en permanence et 1 M d'€ par an pour les boissons (champagne, ...)
Horripilation ? Protestation ? Nullement. En France c'est une affaire d'honneur que le Chef de l'État représente la renommée de la Nation. C'est le successeur du Roi Soleil et c'est exactement comme cela qu'il vit (avec sa"Madame Pompadour")

lundi 21 février 2011

La destruction de Dresde: Le pire massacre de l'homme Par Richard Odorfer


Il existe des milliers de films, de livres et de mémoriaux consacrés aux
victimes de l'Allemagne nazie, mais, pour ce qui concerne la quantité énorme
de crimes de guerre commis pendant et après la Deuxième Guerre mondiale par
les vainqueurs contre des Allemands innocents, les grands médias en font des
sujets officieusement tabous. Ma petite lettre ne fait qu'effleurer une
partie de la vérité.
   En 1945 Dresde était une ville splendide de 650.000 habitants. Le 13
février de cette année-là, la ville était envahie par près de 750.000
réfugiés qui avaient fui devant l'invasion de l'armée soviétique et
campaient dans les parcs, sur les trottoirs, dans les rues. Chacun se
sentait en sécurité puisque Dresde n'était pas une cible militaire, c'était
une ville hôpital qui pouvait se vanter de posséder 25 grandes installations
médicales. La ville ne fabriquait pas de matériel de guerre, et par
conséquent était laissée sans défense.
   A 22h 15, 800 bombardiers britanniques, avions d'escorte et de diversion
convergeaient sur Dresde et larguaient des bombes incendiaires qui mettaient
le feu à la ville d'une extrémité à l'autre. Une fois le ciel dégagé des
avions ennemis, ceux qui avaient survécu dans des abris ressortaient dans
les rues pour aider les blessés et enlever les morts. Des unités de service
de secours de la région environnante se précipitaient dans la ville détruite
pour apporter leur aide.
   Les Anglais faisaient alors croire aux Allemands que le raid était
terminé pour la nuit, mais ils envoyèrent une deuxième vague de bombardiers
pour "faire coup double" en revenant piéger les secouristes dans les rues en
feu.
   Ce deuxième raid allait tuer des milliers de personnes qui se trouvaient
en plein air, et eut aussi pour effet de produire la tempête de feu
planifiée par les Anglais, provoquant dans la vieille ville des températures
atteignant le niveau incroyable de 3.000 degrés Fahrenheit [1600°C].
   Ce crime contre l'humanité était tel que les victimes étaient aspirées
dans un mur de flammes par un vent si puissant qu'il en avait renversé des
wagons. Les sauveteurs découvriront dans les caves, à plusieurs pieds de
profondeur, de la chair humaine fondue et des os.
   En tous les cas, de toutes les horreurs que peut produire une tempête de
feu dans une ville surpeuplée, la plus déchirante est quand des milliers
d'enfants ont perdu leurs parents dans la panique et, essayant de fuir les
incendies, se sont retrouvés les pieds englués dans le goudron et l'asphalte
en fusion. "Ils empoignaient leurs membres torturés puisque leurs toutes
petites jambes brûlées ne les tenaient plus debout ... puis ils
s'effondraient jusqu'à ce que la mort vienne les libérer de leur misère
physique."
   Le massacre continuait le lendemain matin, avec une troisième attaque de
400 avions américains qui larguaient des bombes sur la ville déjà détruite,
et des avions de combat, volant à basse altitude, mitraillaient le personnel
médical et leurs patients étendus sur des couvertures le long de l'Elbe.
   Mais ce n'était pas tout. Dresde était bombardée encore trois fois, par
un total de 1.172 avions: le 15 février, le 3 mars et le 17 avril 1945.
   Le nombre des tués de Dresde oscille entre 250.000 et 400.000. Ce fut le
pire massacre de l'homme.
   Le sinistre 13 février devrait être retenu comme un jour de deuil et de
souvenir.

Jeudi 24 Février 2011, Conférence présentée par Christian BOUCHE

Marine Le Pen : les chiffres de l'immigration

Dresde 2011

vendredi 18 février 2011

A qui profite l'immigration?

ou vas votre argent

En janvier 2011 la dette de la France atteint 1610 milliards d'euros, dont 75% contractés auprès d'organismes et puissances étrangères dont la liste est tenue secrète.
 Cette dette colossale sera payée par vous, vos enfants, vos petits enfants.

  ET PENDANT CE TEMPS, LA GABEGIE CONTINUE , VOS COLLECTIVITES LOCALES DILAPIDENT L'ARGENT PUBLIC A UN RYTHME EFFRÉNÉ.

 SOURIEZ : C'EST AVEC VOTRE ARGENT !!!
 BIENTOT VOS IMPOTS LOCAUX, NATIONAUX, DIRECTS ET INDIRECTS VONT AUGMENTER.
 ET PENDANT CE TEMPS LA........QUELQUES EXEMPLES 
(sources : le cri du contribuable, l'observatoire des subventions, rapports de la cour des comptes)
 ****RESTAURANT LE RUBAN BLEU : le restaurant des hauts de seine, réservé aux élus et hauts fonctionnaires du département et de la région, vous accueille dans un cadre ultrachic . Vous y dégusterez un menu raffiné digne des plus grands chefs pour la modique somme de 13 euros. Le coût réel de ce repas est de 122 euros. Chers contribuables, c'est vous qui payez la différence à concurrence de 1.5 millions d'euros par an ( chiffres de 2007 rapport de la cour des comptes). Ce trois étoiles y sert 20 000 repas par an, il a été inauguré en grandes pompes par monsieur PASQUA et il est plus cher que le RITZ.  Souriez, c'est vous qui payez.
***POT DE FIN D'ANNEE : le conseil général du nord en la personne de Monsieur Bernard Derosier vient d'organiser fin 2010 le pot de fin d'année du siècle pour le personnel territorial. Coût de l'opération avec location de salle : 260 000 euros. Souriez, c'est vous qui payez.
 ***SUBVENTION : la bonne ville d'Aubagne vient de voter une subvention de 170 000 euros.....au Mali. Motif : installation d'un réseau d'eau potable. Marchés juteux à la clef et retours de dons aux partis politiques français sont fort envisageables. Souriez, c'est vous qui payez.
 
 ***MUSEE CHIRAC : le département la Corrèze présente un endettement de 333 millions d'euros soit 1329 euros par habitant. Qu'à cela ne tienne ! Le musée Chirac à la gloire de l 'ancien président a été construit sur 4700 m2 pour un coût de 7 millions d'euros. Comme on le trouvait trop petit, il a bénéficié d'une extension de 3000 m2 pour un coût supplémentaire de 9.6 millions d'euros. Dommage qu'il n'accueille que 62000 visiteurs par an, ses recettes affichent 200 000 euros, ses dépenses 1.7 millions d'euros, devinez qui paie la différence. Il faut noter que grâce à une saine gestion, les dépenses du musée Chirac ont augmenté de 51% entre 2003 et 2008. Son seul restaurant coûte 270000 euros par an au contribuable corrézien. 
Souriez c'est vous qui payez.  
 ***THESES RENTABLES : félicitations toutes particulières à l'ILE DE FRANCE qui vient d'octroyer des subventions à 5 intellectuels soutenant des thèses pour le moins originales. Chaque prix est doté de 7500 euros. L'une d'entre elle traite de "la perception des accords et discours internationaux sur le commerce et la formation en ...Tanzanie. Une autre "de la transformation des formes d'autorité chez les inuits du Nouvavik et l'émergence de  la figure politique au XXè siècle ", Une autre encore "à l'ascension et déclin du mouvement spontanéiste armé en Italie de 1977 à 1982, et une " sur les mouvements dissidents en Tchécoslovaquie", enfin une autre traite l'indispensable "histoire de la chevelure et de la pilosité, perceptions et pratiques en France au XVI & XVIIIè siècles". 
Souriez c'est vous qui payez.
   ***POUR TOI ARMENIE : le président du conseil général des hauts de seine, Mr Devedjian, vient d'approuver une dotation de 500 000  euros en faveur du fonds arménien de France, afin de financer et moderniser l'agriculture de cette petite république du Caucase. Les agriculteurs Français qui vivent avec 750 euros par mois apprécieront.
 Souriez c'est vous qui payez.
LIBELLULES : Le Limousin vient de voter une subvention de 20000 euros à la société française d?odontologie (étude des libellules) afin d'en apprendre plus sur la vie, la mort de ces jolies bébêtes et de leurs prédateurs. Souriez c'est vous qui payez.
LA HALDE : la haute autorité contre les discriminations a été créee en 2004 par le gouvernement CHIRAC. Coût annuel pour le contribuable français : 11 millions d'euros. Sa gestion plus qu'opaque, ses contrats douteux et bien juteux en matière de communication (contrats passés auprès de petits copains), son loyer exorbitant bien supérieur au prix du marché l'ont fait épingler par la cour des comptes...en vain naturellement. Pendant la faillite de la France, la danse continue. Souriez c'est vous qui payez.
NOS CHÈRES MOSQUEES : bientôt 500 mosquées supplémentaires en France. La loi dite de 1905 sur la "séparation de l'église et de l'état" interdit pourtant formellement le financement de lieux de cultes par le contribuable. Tous nos amis politiques s'assoient dessus, la loi est pour vous, elle n'est pas pour eux. Juppé en Gironde offre pour l'euro symbolique un terrain de 8500 m2 et 677000 euros de finances publiques. A Nantes, la  nouvelle mosquée de 2100 m2 va coûter 200000 euros, celle de Colmar 220000 euros, celle de Paris XVIIIème (censée éviter les prières dans les rues) va coûter la bagatelle de 22 millions d'euros, la ville s'engageant en plus à voter une subvention annuelle de 696000 euros. Souriez c'est vous qui payez.VOUS AVEZ DES FINS DE MOIS DIFFICILES.

VOUS NE POUVEZ PAS EMMENER VOTRE FAMILLE AU RESTAURANT?
VOUS NE TROUVEZ PAS DE CRECHE POUR VOS ENFANTS? VOUS AVEZ ATTENDU 5 HEURES AUX URGENCES POUR VOUS FAIRE PLÂTRER,
VOUS N'AVEZ PAS LES MOYENS DE VOUS FAIRE SOIGNER LES DENTS?
VOUS ETES AU CHÔMAGE? VOUS ETES PARENT ISOLE ET VOUS DEVEZ ALLER AU RESTO DU COEUR?
 
PAS DE  PANIQUE  L'ETAT FRANÇAIS UMPS VEILLE SUR VOUS.

samedi 12 février 2011

FTP en concert 4

Kosovo : Shaip Muja bientôt inculpé dans l’affaire de la clinique Medicus ?

Par notre correspondant
 
Mise en ligne : mercredi 9 février 2011
Le procès de la clinique Medicus devrait bientôt commencer à Pristina. Neuf personnes, dont le « Docteur Vautour », sont accusées d’avoir organisé au sein de l’établissement un trafic international d’organes. Shaip Muja, conseiller d’Hashim Thaçi pour la santé et ancien de l’UÇK pourrait être bientôt mis en examen par l’Eulex dans cette affaire.
Le conseiller politique pour la Santé d’Hashim Thaçi, ancien responsable majeur de la brigade médicale de l’UÇK, Shaip Muja pourrait être bientôt accusé par l’Eulex pour son rôle dans la délivrance d’une licence de transplantation d’organes à la clinique Medicus, a fait savoir mardi 8 février Koha Ditore.
« Le procureur devrait délivrer une décision pour élargir l’enquête. S’il trouve des preuves fondées, il devrait mettre en examen M.Muja et après sa confirmation joindre cette procédure pour commencer le jugement », a affirmé une source proche de Jonathan Ratel, procureur de la mission européenne au Kosovo.
Le rapport de Dick Marty identifie le chirurgien Shaip Muja comme une personne centrale qui aurait procédé au « prélèvement forcé d’organes » sur les prisonniers de l’UÇK.
M. Marty indique aussi que l’affaire Medicus est « étroitement liée » à celle du trafic d’organes, car elle concerne, « en partie, les mêmes acteurs, aussi bien kosovars qu’étrangers ».
Neuf personnes sont pour le moment inculpées sur l’affaire Medicus, dont le chirurgien turc, Yusuf Ercin Sonmez, surnommé Docteur Vautour.
http://balkans.courriers.info/article16862.html

vendredi 11 février 2011

RIP frédéric Rabiller

Il se disait en guerre "contre la répression routière". Frédéric Rabiller, postier de métier, avait détruit une dizaine de radars automatiques en 2007. Il devait comparaître en correctionnelle au mois d’avril. Il s’est donné la mort cette nuit.

La mystérieuse "Fraction nationaliste armée révolutionnaire", c’était lui. Et lui seul... "Une création inoffensive de son cerveau", selon son avocat. Pas si sûr : c’est au nom de la FNAR qu’il avait détruit une dizaine de radars automatiques, voici quatre ans. Il devait d’ailleurs être jugé en avril.
Mais Frédéric Rabiller ne comparaîtra jamais en correctionnelle. Il s’est donné la mort cette nuit. En absorbant des médicaments.
Ce jeune postier, d’une trentaine d’années, devait être jugé devant le tribunal de grande instance de Paris pour "destruction d’engins d’utilité publique, et fabrication et détention de substances entrant dans la fabrication d’explosifs en relation avec une entreprise terroriste".
Après avoir détruit sa dizaine de radars, il avait écrit au ministère de l’Intérieur et à Paris-Match pour exposer des revendications assez floues - abaissement de la fiscalité et moins de répression - et exiger une rançon de quatre millions d’euros.

10 février 1977,Alain Escoffier s'immolait par le feu.



      Jeune militant nationaliste de 27 ans, il protestait contre l'asservissement de la moitié de l'Europe par le bolchevisme. C'est devant le siège de lAéroflot, la compagnie d'Etat soviétique d'aviation, sur l'avenue parisienne des Champs-Elysées, qu'il accomplit son geste fatal. Il entendait également réveiller la conscience des Occidentaux dont les gouvernements se rendaient complice de la dictature rouge. Malgré la souffrance, il trouvera la force de crier, dans un dernier souffle : « Communistes assassins ! ».

      Alain Escoffier, qui milita avec les solidaristes et au PFN, signa plusieurs dessins dans les derniers numéros dAlternative. Il aurait été le rédacteur du journal nationaliste Impact.

      Compagnon d'honneur de Jan Palach, Jan Zajic et bien d'autres, qu'il a rejoint aux les vrais champs Elysée, lieux de repos éternel des héros européens, Alain Escoffier : Présent !