mardi 3 juillet 2012

Grèce : une épicerie solidaire réservée aux "Grecs de souche"

Solidarité avec Mathieu Clique et ses camarades victimes de l’acharnement judiciaire




Après 48 h de Garde à vue, Mathieu Clique, 24 ans, vient d’être mis en examen pour « violences en réunion ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours ». Il a été placé en détention provisoire.  Emeric Rouille, 21 ans, a lui aussi été mis en examen pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations et  violences avec arme ». Il a été placé sous contrôle judiciaire.

On est en droit de s’étonner de la sévérité de la mesure qui frappe Clique alors qu’on nous rebat chaque jour les oreilles avec «  la présomption d’innocence » et quand on sait  que le mis en examen ne s'est pas exprimé sur les faits et que bien peu d'éléments matériels semblent étayer les poursuites. Il suffit de parcourir la presse pour savoir que des malfaiteurs chevronnés quittent chaque jour les commissariats de police sans passer par la case « prison ».

Force est de constater, depuis l’élection de François hollande et la nomination des Valls et Taubira aux postes clefs de la répression des patriotes  que la chasse aux sorcières a redoublé d’intensité Le CEPE est aujourd’hui saisi de plusieurs affaires (Royan, Pau, Angers…) où ce sont les idées plus que les actes qui sont pourchassées.

Le Comité d’Entraide aux Prisonniers Européens condamne l’acharnement judiciaire à l’encontre des ‘”mis en examen” et demande à l’administration pénitentiaire que toutes les mesures adéquates soient prises afin de préserver la sécurité de Mathieu Clique durant son incarcération.

Le CEPE lance d’ores et déjà  une collecte de solidarité afin d’assurer au mis en examen une défense sereine et efficace et afin  d’améliorer ses conditions de détention.

Contact : comitecepe@gmail.com
BP 4-7187 – 30914 Nîmes Cedex

Conférence au Local Jeudi 5 Juillet 2012

Conférence au Local Jeudi 5 Juillet 2012